ARTICLE

Suer sang et eau : l'objectif de la série L qui se cache derrière cette victoire cadrée de près

L'Écosse fête sa victoire contre l'Australie en juin 2012 au Hunter Stadium à Newcastle, en Australie. Mark Kolbe, photographe chez Getty Images, a pris cette photo saisissante, cadrée de près, avec un Canon EOS-1D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 400 mm f/2.8L IS II USM à 400 mm, 1/2000 s, f/2.8 et ISO2000. © Mark Kolbe/Getty Images

Réalisée par Mark Kolbe, photographe sportif chez Getty Images, cette photo percutante immortalise l'équipe écossaise de rugby célébrant une victoire imprévue contre l'Australie à la fin d'un test match frustrant, balayé par les vents et la pluie. Le triomphe des Écossais s'applique également à l'objectif de la série L et à l'appareil photo Canon de Mark, qui ont écopé de bien des malheurs au cours du match. Mark, photographe officiel de la Coupe du monde de rugby 2019™, sponsorisée par Canon, nous raconte l'histoire de sa photo.

« C'était un mardi soir très venteux en 2012, pendant les premiers jours de l'hiver australien. J'avais fait deux heures et demie de route vers le nord de Sydney pour couvrir un test match à Newcastle. Il faisait anormalement froid pour la saison, il pleuvait des cordes et le vent soufflait si fort qu'on entendait la pluie marteler le toit de la tribune. J'ai su dès mon arrivée que la soirée serait difficile.

« L'Écosse était en visite, ayant joué quelques matchs dans les îles du Pacifique avant de se rendre en Nouvelle-Zélande. Ils avaient déjà battu l'Australie en début d'année, ce qui était très gênant pour les Australiens, car l'équipe écossaise n'était pas encore au point à l'époque. Tout le monde disait : « on aura notre revanche à leur retour », mais la soirée qui s'est ensuivie a été vraiment pénible. Personne n'a réussi à marquer le moindre essai, le match a subi de nombreux arrêts, avec beaucoup de mêlées et de pénalités. À ce stade, chaque équipe avait marqué deux buts de pénalité, on était donc à six partout pendant les prolongations. La mêlée s'est écroulée et l'arbitre a accordé une pénalité à l'Écosse. Greig Laidlaw s'est placé en avant et il s'est préparé à tirer au but. »

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Se mettre en position

« En général, avec des sports dynamiques comme le rugby, on ne peut pas savoir où le match va se terminer, mais je me suis placé au milieu et j'ai fait la mise au point sur Laidlaw, en espérant que le reste de l'équipe se rue sur lui pour célébrer la victoire s'il marquait. Parfois, quand un joueur marque, il se met à courir dans tous les sens. Mais Laidlaw a marqué, s'est retourné, et le reste de son équipe s'est précipité à sa rencontre. J'ai su tout de suite que cette photo était réussie. Le visage d'Alastair Kellock, qui brandit le poing, a une expression très exaltée et on ressent vraiment l'ardeur de toute l'équipe.

« J'ai pris cette photo avec un Canon EOS-1D Mark IV [que le Canon EOS-1D X Mark II remplace désormais] et un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM. C'est pratiquement du plein format. Aujourd'hui, je travaille principalement avec le Canon EOS-1D X Mark II, mais à l'époque l'EOS-1D Mark IV était l'appareil prédominant pour le sport professionnel. C'est un appareil splendide ; sa fréquence d'image élevée est idéale pour les photos de sport et il est suffisamment robuste pour résister à l'humidité et à des conditions météorologiques peu favorables, ce qui a été très utile dans cette situation. »

Scotland rugby players lined up arm-in-arm in the rain with their backs to the camera. Photo by Mark Kolbe with a Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM lens.
L'équipe d'Écosse chante l'hymne national tandis que la pluie tombe à verse le jour du match. Photo prise avec un Canon EOS-1D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM (que le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM remplace désormais) à 70 mm, 1/25 s, f/4 et ISO125. © Mark Kolbe/Getty Images
Red tail lights of a racing car reflect in a wet road surface.

Les coulisses de la photo de F1 rare de Frits van Eldik

Le photographe de sports automobiles a profité de la tombée de la nuit pour créer une photo de bolide atmosphérique en basse lumière.

L'attente en valait la peine

« Il faisait si sombre que pour être sûr d'immortaliser l'action, j'ai dû photographier à une vitesse d'obturation très rapide, ce qui a forcément diminué l'ouverture de mon objectif. La prise de vue à f/2.8 rend la photo plus compacte, ce qui efface les détails de l'arrière-plan et amplifie l'impression qui se dégageait de cette éprouvante soirée. On peut apercevoir un autre joueur arrivant sur la gauche que j'aurais bien aimé inclure dans le cadre, mais j'avais choisi d'utiliser le Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM fixe avec un cadrage serré.

« Pour un tir au but, le premier défenseur doit se placer 10 mètres en arrière. Je savais donc que les Wallabies [australiens] se trouveraient trop loin de moi pour que je puisse photographier l'action de leur point de vue. Si nous avions été en phase de jeu courant ou en mêlée et que l'Écosse s'était trouvée plus près de la ligne de touche au moment de la victoire, j'aurais élargi le cadrage. J'aurais aimé inclure dans la photo un Wallaby la tête dans les mains ou allongé au sol, avec les joueurs écossais célébrant leur victoire de part et d'autre. Mais je n'ai pas eu besoin d'arrière-plan pour raconter cette histoire. La photo respire l'émotion.

« Quand je regarde cette photo, je ressens ma propre part de triomphe. Je suis photographe officiel du rugby en Australie, j'avais donc beaucoup de photos à prendre avant même que le match ne commence. La journée avait été très longue. Quand vous avez les mains gelées par le froid, le travail en est d'autant plus difficile. Je suis vraiment content d'avoir réussi à tirer quelque chose de cette soirée harassante ! »

Rédigé par Rachel Segal Hamilton


• Canon est un sponsor officiel de la Coupe du monde de rugby 2019™ qui se déroulera au Japon du 20 septembre au 2 novembre. Mark Kolbe, photographe sportif chez Getty Images, sera photographe officiel de l'événement.

L'équipement de Mark Kolbe

L'équipement utilisé par la plupart des photographes sportifs professionnels

Getty sports photographer Mark Kolbe. © Paul Barkley

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark II

Offre des performances de pointe grâce à son capteur CMOS plein format à haute sensibilité de 20,2 millions de pixels, à son système autofocus Dual Pixel étendu à 61 collimateurs et à sa fonction d'enregistrement vidéo 4K. « Aujourd'hui, je travaille principalement avec le Canon EOS-1D X Mark II », déclare Mark.

Objectif

Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM

Super téléobjectif ultra-hautes performances de la série L doté d'un stabilisateur d'image 4 vitesses à trois modes. « C'est mon objectif de prédilection, car il me permet d'entrer vraiment au cœur de l'action », explique Mark.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant