Actualités

Tournage de la publicité pour la Jaguar F-PACE filmée à l'aide d'une caméra Canon EOS C200

La nouvelle publicité pour la Jaguar F-PACE a été filmée avec le Canon EOS C200, une caméra Cinema EOS 4K compacte, robuste et mobile.

Les conditions météorologiques difficiles, les problèmes de luminosité ainsi que le terrain hostile font partie des obstacles auxquels l'équipe de production derrière cette campagne marketing pour la nouvelle Jaguar F-PACE a dû faire face pour créer cette publicité. Cependant, filmer sur le Canon EOS C200, une caméra Cinema EOS 4K compacte, robuste et flexible, leur a offert des solutions.

Shooting a dark vehicle against sunny, snow-capped mountains demanded a sensor with an expansive HDR. The 15-stops afforded by the EOS C200’s Cinema RAW Light recording format made it the perfect choice.
Filmer un véhicule foncé devant des montagnes ensoleillées et enneigées a nécessité l'utilisation d'un HDR de qualité optimale. Nous avions trouvé la combinaison parfaite : les 15 diaphs du modèle C200 au format d'enregistrement Cinema RAW Light.

La capacité de capture 4K en interne au format Cinema RAW Light et le format compact du modèle C200 en font l'outil idéal lorsque le délai de production requiert des images de grande qualité dans une durée d'enregistrement limitée. Cette publicité pour le SUV Jaguar F-PACE, commandée par Spark44 (agence de publicité de Jaguar) et filmée par le réalisateur Brett Danton et le directeur de la photographie Ashleigh Carter, a permis de tester toutes les capacités du modèle C200.

Presque entièrement filmée à l'aide de deux caméras EOS C200 en pré-production et d'une gamme d'objectifs et de zooms Canon Cine, son tournage a emmené l'équipe à 800 km de là, jusqu'à l'Île du Sud, en Nouvelle-Zélande, afin d'effectuer des prises de vues à divers emplacements.

De nombreuses scènes clés ont toutefois été filmées par Brett Danton dans la région de Queenstown, en Nouvelle-Zélande. Il a choisi cette région car il savait que les paysages apporteraient cette touche européenne nécessaire à la popularité de la publicité. Cependant, filmer un véhicule foncé devant des montagnes ensoleillées et enneigées a nécessité l'utilisation d'un capteur avec une plage dynamique étendue. Nous avions trouvé la combinaison parfaite : les 15 diaphs du modèle C200 au format d'enregistrement Cinema RAW Light.

The compact EOS C200 was used as the main camera to shoot the Jaguar ad – working in challenging weather and light conditions.
Le modèle ultra compact EOS C200 a été utilisé en tant que caméra principale pour filmer la publicité Jaguar ; un tournage effectué sous des conditions météorologiques difficiles et une luminosité fluctuante.

Il était crucial que nous soyons capables de gérer les changements de conditions météorologiques pendant le tournage, ou de passer rapidement d'un trépied à un support épaule ou à un drone ; précisément ce pour quoi le modèle EOS C200 a été conçu.

Nous avons rencontré Brett Danton pour découvrir l'histoire qui se cache derrière cette nouvelle publicité.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur les coulisses de ce tournage ?
« J'ai été sur le tournage durant trois semaines au total. Les quatre premiers jours, j'ai commencé à rechercher des emplacements aux alentours, en compagnie de Matt Johnson, le directeur artistique de Spark44. Nous avons eu un soleil magnifique durant ces quatre jours. Matt est reparti à Sydney et le tournage était prévu une semaine et demie plus tard. Je me suis servi de ce temps pour finaliser tous les emplacements et les délais. Une fois de plus, le soleil était au rendez-vous et nous n'avons eu que quelques gouttes de pluie.

« Le premier matin du tournage, nous avons été accueillis par un brouillard épais alors que nous commencions. C'était un impondérable, alors nous avons dû continuer malgré les conditions météorologiques et replanifier le tournage au fur et à mesure. »

Combien de temps vous a-t-il fallu, à vous et à votre équipe, pour vous familiariser avec le modèle EOS C200 ?
« Nous avons eu la caméra la veille du tournage. Nous possédions deux caméras EOS C200 ; l'une était configurée pour le tournage à l'épaule et l'autre était placée sur un cardan pour le tournage sur drone ; tout en sachant qu'elle pouvait être rapidement placée sur un cardan pour une utilisation portative au besoin.

« Nous avions également deux modèles C700. Lorsque j'ai jeté un premier coup d'œil aux story-boards, j'ai tout de suite pensé que nous finirions par utiliser à la fois le modèle C200 et le modèle C700. Pour être honnête, les dernières 60 secondes de cette publicité ont été filmées en une prise, uniquement avec le modèle C700. Nous avons beaucoup comparé les prises, car je pense que le modèle C200 et le modèle C700 s'associent très bien ; c'est l'union parfaite entre deux caméras. »

The EOS C200 rigged very quickly, so alternating between a tripod and a shoulder mount was hassle-free.
Le modèle EOS C200 se déclenchait très rapidement. On pouvait donc alterner de manière hyper rapide entre un trépied et un support d'épaule sans empiéter sur le temps de tournage.

Que pensez-vous du modèle C200 par rapport à votre rig habituel ?
« J'utilisais habituellement le modèle C500, mais j'utilise à présent le modèle C700 pour les tournages de publicité comme celui-ci. Bien évidemment, le format est complètement différent et doit être pris en considération ; le modèle C200 est bien plus compact que le modèle C700. Sa capacité d'enregistrement et ses options de sortie sont bien plus limitées, mais en termes de qualité d'image, il est incroyable. Ils vont de pair ; c'est comme avoir une Alexa et une Alexa Mini. Si vous filmez un drame majeur et qu'il vous faut des sorties et des options d'enregistrement différentes, vous devez vous tourner vers le modèle C700. Cependant, si vous souhaitez filmer des plans superbes au format RAW en interne, le modèle C200 est imbattable grâce à son format compact. »

Le modèle C200 se déclenchait très rapidement. On pouvait donc alterner de manière hyper rapide entre un trépied et un support d'épaule.

The EOS C200 produced “no noise in the shadows throughout the range,” says Brett Danton, of the camera’s HDR capabilities.
À cet égard, le modèle C200 était incroyable. Il permettait « un effacement total du bruit dans les détails ombragés sur l'ensemble de la plage », explique le réalisateur Brett Danton à propos des capacités HDR de la caméra.

Vous avez donc gagné du temps les jours de tournage ?
« C'est certain. Le modèle C200 se déclenchait très rapidement. On pouvait donc alterner de manière hyper rapide entre un trépied et un support d'épaule.

« Il s'adapte également au drone. Il était impossible de faire voler un Canon EOS C700 sur un drone, car il est tout simplement trop lourd. À l'inverse, le modèle C200 nous a permis de voler très rapidement sur un drone Freefly Alta 8. Bien sûr, l'enregistrement au format Cinema RAW Light en interne sur des cartes CFast 2.0 signifie également que vous remplissez une carte de 128 Go en 16 minutes. Cependant, le drone ne pouvant voler que durant 7 minutes d'affilée, nous pouvions la laisser tourner sans nous inquiéter du support. »

Qu'avez-vous pensé de l'autofocus CMOS Dual Pixel intégré au Canon EOS C200 ?
« Nous avons vraiment été époustouflés par l'autofocus CMOS Dual Pixel du modèle C300 Mark II. Pour les prises de vues de la Jaguar, nous avons fait un usage intensif des objectifs Canon Cinema et filmé à quelques reprises avec des zooms Cinema ; nous n'avons pas vraiment utilisé l'autofocus. Cependant, c'est vraiment génial d'avoir le guide d'assistance de l'autofocus Dual Pixel. »

« Nous placions l'objectif EF 600mm f/4L IS II USM en cours de séquence pour voir comment le modèle C200 suivait le véhicule avec l'autofocus et c'était phénoménal ; mon pointeur s'est pratiquement filmé lui-même. »

This EF 600mm f/4 IS II USM was used to test how the EOS C200 would track the vehicle with autofocus – “it was phenomenal,” says Brett Danton.
L'objectif EF 600mm f/4L IS II USM a été utilisé pour voir comment le modèle C200 suivait le véhicule avec l'autofocus, et c'était phénoménal », explique le réalisateur Brett Danton.

Qu'en est-il de ses 15 diaphs de plage dynamique ?
« J'ai découvert les 15 diaphs avec le modèle C300 Mark II. Aujourd'hui, je recherche le détail qui se cache derrière ces 15 diaphs. À cet égard, le modèle C200 était incroyable. Il permettait un effacement total du bruit dans les détails ombragés sur l'ensemble de la plage. Nous avons utilisé la fonction d'assistance à la visée pour la surveillance HDR à la fois dans le viseur et sur un Shogun Inferno d'Atomos. Le secret, c'est de ne jamais surexposer les zones les plus lumineuses ! »

Filmed almost entirely on a pair of pre-production EOS C200 cameras with a range of Canon Cine primes and zooms, the shoot saw the team travelling 500 miles across New Zealand’s South Island.
Les dernières 60 secondes de la publicité ont été filmées en une prise, uniquement avec le modèle EOS C700. L'équipe a beaucoup comparé les prises : les modèles EOS C200 et EOS C700 s'associent très bien : c'est « l'union parfaite entre deux caméras ».

Quelle a été la prise de vues la plus difficile à effectuer et pourquoi ?
« Bizarrement, il s'agit de la séquence avec la danseuse. La météo était passée par tous les états possibles, notamment par le brouillard et la pluie. Nous avons tenté de filmer cette séquence un matin, mais Matt Johnson, le directeur artistique, n'était pas convaincu ; j'étais stressé vis-à-vis du budget et l'équipe devait ensuite partir à quelques centaines de kilomètres pour le tournage de l'après-midi. Après une seconde tentative ajournée, nous avons commencé à plier bagages ; et là, le soleil a fait son apparition pendant 10 minutes. Nous avons donc décidé de descendre de voiture pour tourner rapidement dans un lieu inconnu. »

If you’re doing a lot of green screen or composite work, you need a lot of data to work with – shooting with the EOS C200 in Cinema RAW Light allowed Brett that flexibility.
Si vous faites beaucoup de fonds verts ou de travaux de comparaison, vous avez besoin de beaucoup de données. Tourner avec le modèle EOS C200 au format Cinema RAW Light a donné à Brett Danton cette flexibilité.

Tout travail étant une expérience enrichissante ; qu'avez-vous tiré de celui-ci ?
« Le modèle C200 m'a donné l'occasion de m'amuser un peu plus et d'avoir une plus grande liberté de mouvements grâce à son format plus compact, sans avoir à m'inquiéter du support ni de l'enregistrement des données. Soudainement, j'avais en ma possession une caméra que je pouvais déplacer beaucoup plus aisément ; je capturais les prises de vues plus rapidement. »

The 4K capabilities in the compact EOS C200 body allowed the team to have it up and flying quickly on a Freefly Alta 8 drone, without compromising on quality.
Les fonctionnalités d'enregistrement en 4K du modèle ultra compact EOS C200 ont permis à l'équipe de monter et de faire voler ce dernier rapidement sur un drone Freefly Alta 8, sans faire aucun compromis sur la qualité.

Flux de travail au format Cinema RAW Light

Le modèle C200 a intégré un nouveau format 4K RAW à la gamme Cinema EOS, le Cinema RAW Light. Cette taille de fichier compressée représente environ un tiers à un cinquième de la taille d'un fichier Cinema RAW normal produit par des modèles du type C700, mais conserve une importante marge pour le montage.

« Avec le modèle C700, vous produisez beaucoup plus de données RAW ; si vous faites beaucoup de fonds verts ou de travaux de comparaison, c'est l'appareil qu'il vous faut, » explique Brett Danton. « Qu'en est-il de la qualité d'image avec le modèle C200 et le format Camera RAW Light ? Je pense que les images que l'on peut voir dans la publicité finale parlent d'elles-mêmes.

« Nous avons tourné en 4K au format Cinema RAW Light en interne sur une carte CFast 2.0 avec le modèle C200, avec un enregistrement proxy 2K au format MP4 sur cartes SD. Les cartes SD avaient une capacité d'enregistrement assez importante, elles ne représentaient donc pas une source d'inquiétude. Pour les cartes CFast 2.0, nous possédions 4 cartes de 128 Go, chacune pouvant offrir environ 16 minutes de tournage 4K 12 bits à 25 im./s. Pour la sauvegarde, nous avons utilisé un RAID G-Tech muni d'un lecteur de carte CFast intégré. La copie d'une carte prenait environ quatre minutes, nous n'avons donc pas eu de problèmes d'accumulations de données. Les fichiers ont été dupliqués sur d'autres disques que nous avons conservés jusqu'à notre retour au Royaume-Uni, où ils ont été copiés sur les serveurs de post-production.

« Sur place, nous avons commencé à modifier les proxies au format MP4 sous Premiere, en les réadaptant au format RAW par la suite. Nous avons utilisé DaVinci Resolve 14 pour passer le format Cinema RAW Light en 16 bits DPX, puis effectué un étalonnage sous Baselight pour terminer sous Flame. »


Pour en savoir plus sur la caméra Cinema EOS 4K compacte, consultez la page produit Canon EOS C200.

Rédigé par Marcus Hawkins


Canon Professional Services

Les membres ont accès au support CPS, localement et lors d'évènements majeurs, à un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, au prêt gratuit d'équipement de remplacement.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services