ÉTUDE DE CAS

Comment les caméras PTZ Canon CR-N700 ont amélioré les productions télévisuelles virtuelles au Luxembourg grâce au suivi automatique

FreeLens, l'une des principales sociétés de production du Luxembourg, utilise le suivi automatique de la CR-N700 afin de rationaliser ses solutions virtuelles multi-caméras pour la télévision, les productions d'entreprise et bien plus encore.
Case-Study-FreeLens

S'adapter à l'écran vert

Née du monde de la télévision en 1998, FreeLens travaille quotidiennement pour les chaînes de télévision, les grandes institutions et les entreprises internationales dans toute l'Europe. La production en studio virtuel est au cœur de cette diffusion, ainsi que la production de vidéos d'actualités et d'événements.

Des funérailles de personnalités au déclenchement d'une guerre, en passant par les Jeux olympiques et le Tour de France, l'équipe de FreeLens est formée pour diffuser les actualités internationales les plus importantes. Chaque production a besoin de sa propre solution sur mesure. Que ce soit dans leur studio unique doté d'un écran vert de 120 m2 ou sur le terrain, l'entreprise crée tout en interne avec son propre équipement qui comprend des caméras de studio, portatives et PTZ et des années d'expertise.

Client : FreeLens
Lieu : Howald, Luxembourg

CR-N700-Case-Study-FreeLens-01

YANN FIGUET, FONDATEUR DE FREELENS

« L'opérateur peut facilement définir les paramètres pour obtenir des résultats de suivi automatique précis »

CR-N700-Case-Study-FreeLens-02

Produits utilisés pour atteindre cet objectif

Un opérateur. Six PTZ.

« Dans notre studio virtuel, les PTZ de Canon constituent les pièces maîtresses », explique Yann Figuet, fondateur de FreeLens. « Nous avons 6 PTZ CR-N700 et un bras XD Motion équipé d'une autre marque de caméra. »

Une solution à distance contrôlée par un seul opérateur est devenue la pierre angulaire de l'efficacité de FreeLens. L'équipe a été impressionnée par la capacité de Canon à s'intégrer rapidement à Pixotope, un logiciel de production virtuelle utilisé pour créer des contenus de réalité virtuelle et de réalité augmentée en direct. En utilisant une unité de démonstration, l'équipe de Yann a pu valider la compatibilité du protocole FreeD de Canon avec les machines Pixotope et mettre en place un flux de travail en trois semaines.

Les PTZ de Canon sont contrôlées par plusieurs appareils, notamment le Canon RC-IP100, un contrôleur Skaarhoj PTZ Extreme et la solution IOBot de XD Motion.

« Un seul opérateur peut démarrer, enregistrer et programmer l'ensemble des mouvements, positions, mises au point et zoom de la caméra sur un écran tactile central », explique Yann. « L'intégration et la configuration de la CR-N700 avec des équipements tiers ont été très faciles grâce aux capacités IP des caméras Canon. »

« L'autofocus CMOS Dual Pixel est plus efficace que l'opérateur humain, c'est pourquoi je suis plus que favorable à l'utilisation de l'autofocus sur la caméra Canon »

Case-Study-FreeLens-01

Des productions virtuelles plus captivantes

La production d'émissions télévisées de toutes formes et de toutes tailles s'accompagne d'exigences bien particulières.

« Diffusé sur RTL TV et sur le Web l'année prochaine, le programme « Take Off » est un véritable défi technique où le monde réel et le contenu virtuel sont intégrés pour renforcer l'action et le côté ludique », explique Yann. « Au total, 19 caméras sont utilisées sur le plateau, dont les 6 Canon CR-N700. Toutes nos autres caméras de studio sont équipées d'objectifs de diffusion Canon, ce qui facilite grandement la combinaison de tous les modèles utilisés. »

« La Canon CR-N700 dispose d'un très grand nombre de paramètres permettant de personnaliser les réglages en profondeur et d'affiner l'uniformisation de toutes les sources de caméras », ajoute Yann.

Optimisation de l'automatisation

Pour l'équipe de FreeLens, la fonction de suivi automatique n'a pas fait débat.

« Aujourd'hui, le système intelligent de suivi automatique nous permet de créer des mouvements fluides pour suivre l'intervenant. L'opérateur peut facilement définir les paramètres pour obtenir des résultats de suivi automatique précis. La sélection de la zone d'exclusion empêche la caméra de suivre l'intervenant lorsqu'il quitte le plateau, par exemple. De plus, vous pouvez régler avec précision les 10 niveaux de sensibilité pour les mouvements lents ou rapides », explique Yann.

Se décrivant lui-même comme un caméraman à l'ancienne, il était initialement opposé à l'autofocus en cas d'utilisation de caméra de diffusion. Cependant, il a été très impressionné en voyant les excellents résultats de la CR-N700 : « L'autofocus CMOS Dual Pixel est plus efficace que l'opérateur humain, c'est pourquoi je suis plus que favorable à l'utilisation de l'autofocus sur la caméra Canon. »

Des performances exceptionnelles

« L'imagerie HDR d'une grande richesse a également remporté un franc succès », explique Yann. « La qualité d'image 4K constitue un véritable atout, en particulier dans les environnements en basse lumière. La sensibilité des capteurs est vraiment appréciable. Nous utilisons également les caméras sur site pour les conférences, les concerts et les spectacles sur scène, où nous ne pouvons pas contrôler le niveau d'éclairage. La surprise est toujours au rendez-vous. Et pourtant, les CR-N700 conservent la luminosité et les couleurs vives jusqu'à un niveau d'éclairage très faible. »

Des émissions en réalité mixte aux productions Web et d'entreprise, FreeLens est désormais en mesure de fournir des solutions compétitives de haute qualité grâce à l'ajout des Canon CR-N700.

FreeLens-System-Wiring-Diagram-EM

Études de cas connexes

Ce contenu pourrait également vous intéresser