Conseils photo : utilisation créative de l'exposition

Sélection de l'ouverture du diaphragme

Une grande ouverture du diaphragme (par exemple f/4) laisse passer plus de lumière à travers l'objectif qu'une petite ouverture (f/16).

Conseils_Photo_p2
L'ouverture est un trou créé par le diaphragme de l'objectif.

Le diaphragme de l'objectif contrôle l'ouverture de l'objectif par le biais d'une série de lames métalliques qui se déplacent pour élargir ou resserrer l'ouverture. La taille de l'ouverture n'affecte pas seulement la quantité de lumière qui traverse l'objectif, mais influe également sur la profondeur de champ, c'est-à-dire la zone de netteté d'une photo.

La profondeur de champ s'étend devant et derrière la distance de mise au point. Une grande ouverture du diaphragme (f/2,8 ou f/4, par exemple) produit une profondeur de champ réduite, caractérisée par une courte profondeur de mise au point autour du plan focal. C'est notamment le cas lors de la réalisation de portraits à l'aide de grandes ouvertures, lorsque la mise au point ne porte que sur une partie du visage. Une petite ouverture (f/16 ou f/22, par exemple) produit l'effet inverse. Elle crée une plus grande profondeur de champ, de sorte que la mise au point porte sur les sujets proches comme sur les sujets éloignés, ce qui assure la netteté d'une plus grande partie de la photo. Pour optimiser la profondeur de champ, effectuez la mise au point à environ un tiers de la distance de la scène et sélectionnez une ouverture plus petite (f/16, par exemple). Si vous souhaitez en savoir plus sur les aspects techniques de la profondeur de champ, cliquez ici.

Les appareils photo EOS permettent de définir l'ouverture à l'aide du mode Priorité à l'ouverture (Av). Il vous suffit de sélectionner l'ouverture, l'appareil se charge ensuite de choisir la vitesse d'obturation assurant la meilleure exposition possible.

Conseils_Photo_p2_02
Walking the dog, © Enda McCormack 2011, Canon EOS 1000D

Cette photographie a été prise en employant une très grande ouverture de diaphragme. La mise au point porte sur la deuxième borne. La profondeur de champ est très réduite, ce qui rend la plus grande partie de la scène floue. L'effet produit rappelle celui d'un tableau impressionniste.


Conseils_Photo_p2_03
Beauty and the beast
, © Eric Dutcit 2011, Canon EOS 7D

Une profondeur de champ réduite permet de porter l'attention sur un aspect précis de la photo. Ici, en l'occurrence, le sujet est la petite araignée sur la fleur rose. Une grande ouverture de diaphragme donne le résultat escompté. Une ouverture de diaphragme réduite, alliée à une profondeur de champ plus large, aurait pu attirer l'attention sur des zones moins intéressantes, notamment l'arrière-plan.


Conseils_Photo_p2_04
Lie of the land, © Philip Escott 2011, Canon EOS 1000D

Ce paysage illustre l'extrême profondeur de champ que permet une ouverture de diaphragme réduite. Chaque élément, du premier plan à la ligne d'horizon, est net.

1  2   3  4  5