Portrait-Maja-Topcagic.jpg

Tâches de rousseur et yeux bleus, portraits créatifs

Le style unique des portraits de Maja Topčagić a remporté un franc succès sur la toile, notamment sa série de portraits de jeunes femmes rousses. Vous avez peut-être déjà vu ses images dans notre Galerie You Connect.

Suivez Maja dans les villes de son enfance Bihać et Sarajevo, où elle photographie désormais ses amis.

Maja Topčagić nous parle de ses portraits créatifs

Cette vidéo est la première d'une série de vidéos dans lesquelles les utilisateurs Canon nous montrent comment ils ont pris leurs photos préférées. Au cours du tournage, Maja nous a parlé d'elle et de son style de photographie.

Comment vous êtes-vous lancé dans la photographie ?

« J'ai pris mes premières photos avec un téléphone portable mais j'ai vite compris qu'il me fallait un meilleur équipement. Ensuite, c'était un véritable coup de chance. Quelqu'un que je n'avais jamais rencontré m'a envoyé un appareil photo. C'était il y a seulement six ans et j'ai du mal à réaliser tout le chemin parcouru depuis. »

Les portraits en lumière naturelle sont votre spécialité. D'où cela vous est-il venu ?

« Je suis passionnée par les portraits et ça, je le dois à tous les amis formidables qui m'entourent. Pour moi, les meilleures photos ont toujours été celles réalisées en lumière naturelle, avec l'aide d'un réflecteur, bien sûr. »

« Le réflecteur me permet d'utiliser au mieux la lumière, souvent en la dirigeant vers les yeux du modèle pour les faire briller. »

Cela limite-t-il les lieux et les moments où vous pouvez photographier ?

« Ma manière de photographier m'oblige à choisir le bon moment de la journée, en fonction notamment de l'intensité du soleil. J'aime travailler en fin d'après-midi, pendant l'heure dorée. »

« Mais je peux aussi photographier à tout moment de la journée, peu importe les conditions climatiques. Avec les nuages, la lumière est même meilleure. En fait, j'aime bien travailler lorsque le temps est légèrement couvert car les tons sont plus naturels. Mais un réflecteur est alors indispensable pour diriger la lumière vers les yeux. »

Trouvez-vous qu'il est difficile de contrôler chaque élément d'une photo ?

« Les portraits demandent beaucoup plus de réglages mais les amis que je photographie sont très patients et compréhensifs. Un mot suffit pour qu'ils comprennent ce que j'attends d'eux. Je peux ainsi photographier différentes poses en quelques secondes seulement, ce qui n'est pas négligeable lorsque vous n'avez que peu de temps pour réaliser vos images. »

Nous vous avons vue à l'œuvre lors de la séance photo et c'était très intéressant à voir. Et pour tout le reste ?

« Chaque détail compte. Par exemple, lorsque je photographie de très près, même mes vêtements peuvent apparaître dans le reflet. L'arrière-plan me perturbe aussi, parfois. »

C'est pour cela que vous aimez photographier vos sujets d'en haut ?

« En effet, j'aime beaucoup cette perspective. J'ai une très belle vue sur le modèle et les ombres sont superbes. Je pense que ça déroute un peu les gens de savoir, par exemple, comment les cheveux tiennent ainsi. Je peux ensuite me déplacer et jouer avec l'angle de vue et la lumière. »

Comment réglez-vous votre appareil photo ?

« Il faut jouer sur l'ouverture et la sensibilité ISO tout au long de la prise de vues. Je m'assure toujours de disposer d'une ouverture assez faible et d'une sensibilité ISO élevée. »

Vous avez l'air de vous plaire à Bihać et Sarajevo. Mais quels sont vos prochains projets ?

« Je déborde d'idées et de projets pour la suite. Je viens tout juste de rentrer d'un séjour à New York. Vous en saurez plus sur ce projet très bientôt. »

Découvrez son univers photographique en cherchant Maja Topčagić sur Internet.

Actualités

À venir : Redécouvrir le monde sans viseur.

S'abonner à la newsletter