Orientation de l'industrie : les éditeurs et l'impression de livres

Voici comment l'augmentation des livres électroniques a bouleversé le monde de l'édition et comment le secteur de l'impression répond à cette évolution de l'industrie.

Industry focus: book printing and publishers

Il n'y a pas si longtemps, les experts annonçaient la disparition du livre imprimé. Ils déclaraient sans détour que dans les prochaines années, nous aurions abandonné les pages imprimées pour les livres électroniques, les tablettes et autres écrans. Ces technologies ont évidemment perturbé l'industrie du livre. Cependant le contenu du livre est resté populaire et viable grâce à l'apparition de l'impression numérique couleur à jet d'encre et haute vitesse.

Alors que le marché du graphisme est en déclin avec la nouvelle baisse générale des volumes de livres, les perspectives pour les volumes de livres imprimés numériquement sont bien différentes. Une croissance significative est attendue. Caslon estime que les pages numériques noir et blanc et couleur vont augmenter de 14 % et 18 % à partir de 2014-2019.

Hausse du numérique

Les perturbations de l'industrie de l'édition découlent de certaines grandes tendances du marché. Au-delà de l'augmentation des livres électroniques et des périphériques mobiles, le comportement général des lecteurs évolue. Les gens ne se désintéressent pas des livres imprimés, mais ils exigent que ces livres soient disponibles quand et où ils le souhaitent. L'émergence de nouveaux acteurs sur le marché proposant des modèles à la demande, comme Amazon, Apple ou Google, contribue à cette tendance. Alors que l'impression globale de livres dans l'industrie est à la baisse, le nombre de titres est constant voire croissant en Europe. On compte davantage de titres à faibles volumes de tirages, contribuant à la hausse des volumes numériques.

Cette situation soulève le problème des stocks et de l'entreposage pour les éditeurs de livres. Par exemple, au Royaume-Uni, environ 150 000 nouveaux titres sont publiés chaque année. Affichés à la une pendant une courte période après leur publication, ces titres tombent rapidement dans la catégorie des anciens ouvrages. Les éditeurs de livres peuvent donc exploiter les quatre nouveaux modèles commerciaux apparus sur le marché.

Adopter une nouvelle approche ?

Les fournisseurs de services d'impression peuvent s'inspirer des modèles commerciaux existants pour tirer parti de l'opportunité que représente l'édition et l'impression de livres.

Le modèle à faible tirage est en train d'évoluer vers la production numérique économique, car l'impression à jet d'encre à grande vitesse comble l'écart existant entre l'impression numérique laser et la production offset feuille à feuille. Les éditeurs peuvent maintenant commander de petites quantités de livres et réduire leurs risques de gestion des stocks.

Le modèle de gestion du cycle de vie permet l'optimisation de la chaîne de valeur de bout en bout. Les demandes de ventes réelles de produits imprimés correspondent désormais au nombre de copies produites. L'avantage pour les éditeurs est que chaque titre peut être disponible en quantités minimales, afin d'obtenir le maximum de revenus sur chacun de ces livres.

Le modèle d'impression à la demande fonctionne selon la devise : « d'abord vendre, puis imprimer ». Amazon a démontré la réussite de ce modèle. L'impression à la demande est désormais un modèle établi qui s'intègre parfaitement à la chaîne de distribution en ligne. Un livre peut être commandé, imprimé et remis dans les mains du consommateur dès le lendemain. Les éditeurs de livres n'ont ainsi plus besoin de stocks ni de capitaux immobilisés dans le cadre des inventaires. Les livres bénéficient d'une présence sur le marché mondial. L'édition intelligente implique un contenu variable pour différents groupes d'utilisateurs. L'idée est de fusionner et d'extraire un contenu provenant de diverses sources et de personnaliser ce contenu dans un produit imprimé. Ce concept permet aux éditeurs de revendre un contenu dans différents contextes et de rendre l'information pertinente pour les lecteurs.

Un modèle mixte

Les entreprises d'impression n'ont pas besoin de révolutionner leur modèle du jour au lendemain. Elles peuvent évoluer vers un modèle mixte proposant l'impression offset ou numérique, selon les besoins. Le modèle précis dépendra des volumes commerciaux et de la demande des clients. Il est important de comprendre le marché et de saisir ses opportunités.

Malgré les marges potentielles existantes dans le numérique, ce type de transformation n'est pas toujours facile à mettre en place, en particulier pour les entreprises qui fonctionnent selon le modèle offset depuis des décennies et qui peuvent considérer le numérique comme une technique à faibles marges. Les capacités d'impression offset disponibles aujourd'hui rendent cette transformation encore plus difficile.

Les progrès réalisés dans la technologie à jet d'encre numérique ont contribué à la réussite d'un grand nombre d'installations d'impression numérique de livres au cours des cinq ou six dernières années, mais cela ne représente qu'une partie de l'équation. La plus grande avancée aura lieu lorsque les éditeurs repenseront leurs processus existants et apporteront les changements nécessaires pour s'adapter à l'évolution de la demande du marché. Avec le temps, nous observerons un changement global de l'état d'esprit dans toute l'industrie.

Recevez votre exemplaire !

Inscrivez-vous ici et recevez une version imprimée ou par courriel de Think Digital.