Sports, first prize singles - Tom Jenkins

Premier prix de la catégorie « Sport » - 

Tom Jenkins

Le photographe de sport Tom Jenkins travaille pour le quotidien britannique The Guardian. Il nous dévoile les pratiques qui lui ont permis de photographier la spectaculaire chute du jockey Nina Carberry, projetée de son cheval.

« Cette photo a été prise lors du Grand National de Liverpool, au Royaume-Uni. Cela fait 25 ans que je m'y rends. Au fil du temps, j'ai établi un parcours-type qui me permet d'accéder à un maximum d'emplacements pendant le steeple-chase, qui ne dure que dix minutes. Je ne me contente pas d'approcher des obstacles pour saisir une partie de l'action, j'essaie de raconter la course en multipliant les angles de vue. »

1. Utiliser des appareils photo télécommandés
« Le principal obstacle sur l'ensemble du parcours de Grand National est « The Chair ». Il mesure 1,5 m de haut et est précédé d'un grand fossé. De plus, c'est un passage assez étroit, les chevaux le franchissent à grande vitesse en se collant les uns aux autres.

« C'est dangereux pour un photographe de s'en approcher, d'où l'utilité des appareils photo télécommandés. Ils permettent de coller au plus près de l'action et augmentent ainsi les chances de prendre un bon cliché sous l'angle idéal.

« Je me trouvais à 9 m de l'endroit où cette photo a été prise lorsque j'ai déclenché mon EOS-1D X, équipé d'un objectif EF24-70 mm f/2.8L II USM et d'un dispositif de déclenchement à distance PocketWizard, relié à mon appareil photo principal. »

2. Connaître son sujet
« Il avait plu toute la matinée et tout l'après-midi, le sol était détrempé et boueux. J'avais le sentiment que quelque chose allait se passer. L'un des chevaux à l'arrière du peloton a franchi l'obstacle de justesse, puis le suivant a foncé droit dedans. C'était le cheval de Nina Carberry. Je l'ai photographiée en plein vol plané.

« Lorsque tous les chevaux ont franchi l'obstacle, j'ai ramassé mes appareils et couru jusqu'à l'arrivée. Je n'ai pas eu le temps de voir le résultat à ce moment-là car je devais prendre des photos des vainqueurs. Ce n'est qu'en retouchant mon travail plus tard que je me suis rendu compte que l'une de mes photos sortait un peu de l'ordinaire. »

3. Essayer, encore et encore
« Cette photo est un parfait exemple de persévérance. Cela fait 25 ans que je pose mes appareils photo sur cet obstacle et rien ne s'est jamais passé. Il ne faut pas baisser les bras. Qui ne tente rien n'a rien. La chance, le photographe la crée lui-même.

« J'ai trouvé que cette photo était différente. Elle était un peu bizarre et complexe. Elle frappe immédiatement l'esprit et nous pousse à l'étudier plus en détail. On aperçoit en fait quatre chevaux sur la photo : deux par terre, la queue d'un autre à droite et le sabot d'un quatrième cheval à gauche. »

4. Ne jamais abandonner
« J'ai explosé de joie lorsque j'ai appris que j'étais le gagnant de ma catégorie. J'étais sidéré ! J'avais déjà participé au jury du concours World Press Photo, donc je connaissais leur niveau d'exigence en matière de photographie. En tant que photographe, j'ai participé pendant des années sans rien remporter, vous imaginez donc ma surprise lorsque l'on m'a appris la nouvelle. C'est une marque d'approbation qui confirme la qualité de notre travail. Un photographe de sport doit être philosophe. Prendre une bonne photo demande beaucoup d'efforts et la déception est souvent au rendez-vous. »

Jockey Nina Carberry flies off her horse Sir Des Champs (left) as they fall at The Chair fence during the Grand National steeplechase, at Aintree Racecourse, Liverpool, UK. Taken on a Canon EOS-1D X with an EF24-70mm f/2.8L II USM lens at 70mm; the exposure was 1/5312sec at f/4, ISO 2000.

Le jockey Nina Carberry, chutant de son cheval Sir Des Champs (à gauche) à l'obstacle « The Chair » lors du Grand National Steeple-Chase, à l'hippodrome d'Aintree, Liverpool, Royaume-Uni. Photo prise avec le Canon EOS-1D X et un objectif EF24-70mm f/2.8L II USM à 70 mm. Exposition de 1/5312 s à f/4, ISO 2000.