ARTICLE

Jeune photographe : comment transmettre les émotions dans les photos de mariage

La jeune photographe Dasha Starr a immortalisé ce mariage alternatif et original à Factory of Light, une ancienne centrale électrique située à Ponferrada, en Espagne. C'est dans ce cadre que Marco Mastropietro et David Álvarez ont coaché Dasha pour l'aider à développer ses compétences. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/500 s, f/1.4. © Dasha Starr

Il y a quatre ans, la jeune photographe Dasha Starr a commencé à se lasser de la photographie de mode et de publicité. Quand un ami l'a invitée en Inde pour photographier un mariage traditionnel aux couleurs éclatantes, elle a vécu une expérience décisive pour sa carrière, se découvrant une passion pour la photographie de mariage et les émotions qu'elle véhicule.

« Je voulais photographier des vraies personnes en montrant plus d'émotions », explique Dasha, qui a commencé la photo à l'âge de 14 ans en lançant un petit magazine de mode et de musique. « Quand on regarde les photos d'un mariage, on peut voir le véritable amour qui anime un couple. On ressent beaucoup d'émotion dans ces clichés, et c'est ce que j'aime. »

Faire passer des émotions et raconter une histoire, voilà la mission principale de Marco Mastropietro et David Álvarez, deux photographes de mariage aguerris de l'agence Factoria182, qui se sont associés à Getty Images et à Canon pour aider Dasha à développer ses compétences en photographie de mariage lors d'une séance de coaching près de chez eux, à Ponferrada, dans le nord-ouest de l'Espagne.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

« La photographie de mariage repose sur l'émotion », explique David. « Quand un couple regarde vos images, il se fiche de l'exposition ou de la texture des nuages, car ce ne sont pas des photographes professionnels. Ce qu'ils regardent, c'est le couple qu'ils forment et les gens qu'ils aiment. Bien sûr qu'on doit s'efforcer de composer une belle image et faire preuve de créativité, mais nous essayons de nous concentrer sur ce que le couple voudrait pouvoir se rappeler en feuilletant son album de mariage dans 20 ans. »

Marco et David travaillent ensemble depuis cinq ans. Ils ont été présentés l'un à l'autre par hasard par des amis et ont fini par se demander s'ils ne pouvaient pas associer leurs compétences en matière de photo et de vidéo pour couvrir des mariages. Le courant est passé et l'année suivante ils ont fondé Factoria182. Depuis, ils prospèrent dans la photographie de mariage dans la région rurale où ils ont tous les deux grandi, avec plus de 30 mariages prévus rien que cette année et des réservations jusqu'en 2020.

Pour cette séance photo, Marco et David ont recréé un mariage authentique en faisant appel à des modèles : un vrai couple, deux témoins (qui sont aussi ensemble dans la vie) et un officiant. En compagnie de Dasha, ils ont photographié les préparatifs, la cérémonie, le repas et fait des clichés du couple. Marco et David ont aussi immortalisé cette journée en vidéo (voir ci-dessus). Pour le lieu du mariage, ils ont choisi l'impressionnante Factory of Light, une ancienne centrale électrique nichée dans les montagnes à Ponferrada : un site aux airs grunge et au décor industriel adoucis par la lumière délicate du jour qui filtre à travers les grandes fenêtres. La tuyauterie rouillée et l'intérieur défraîchi créaient un joli contraste avec le style gracieux et bohème de ce mariage, tandis que la forêt de bouleaux et la rivière environnantes offraient un cadre magnifique pour la cérémonie en plein air.

Close up of bride & groom holding hands. Photo by Dasha Starr on Canon EOS 5D Mark III.
Suivant les conseils de David et Marco, Dasha a immortalisé des moments du mariage à différentes distances. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/160 s, f/4.0 et ISO 400. © Dasha Starr

Documenter le déroulement d'un mariage

A model with long blonde hair lies on a bed.

Young Photographer : apprendre la photographie de mode

Dans le cadre d'un projet en collaboration avec Getty Images et Canon, Wanda Martin, photographe de mode, enseigne ses techniques clés à Rianna Gayle, une jeune artiste bourrée de talent.

« Ce que j'ai apprécié lors de cette séance [simulation de séance photo de mariage], c'est que j'ai pu m'entraîner à mettre en œuvre des techniques de photographie de mariage mais avec moins de contraintes de temps », raconte Dasha, qui est originaire de Russie mais vit maintenant à Londres. « Ça m'a permis de passer plus de temps avec le couple, d'obtenir plus de variété et de vraiment voir ce qui donne de bons résultats avec un appareil photo. »

Marco et David l'ont encouragée à créer une relation avec le couple avant le « jour J », soulignant l'importance de mettre les clients à l'aise devant l'objectif pour pouvoir obtenir des images naturelles. En préparant leur prise de vue, ils lui ont aussi montré comment ils font des repérages à l'avance pour vérifier la luminosité et trouver des endroits propices aux images sans fard, limitant ainsi le temps que devra consacrer le couple à la séance photo le jour du mariage.

« Bien sûr, la mariée ne portera plus jamais la même robe, la même coiffure et le même maquillage, il est donc essentiel d'immortaliser le couple en ce jour particulier, mais nous ne voudrions pas non plus les éloigner trop longtemps [de leur fête de mariage] », explique David. « Je pense que l'idéal, c'est une séance de seulement 20 minutes, réalisée pas trop loin du lieu de fête. Si vous devez vous déplacer du lieu de la cérémonie vers un autre endroit, arrêtez-vous quelque part en route pour faire des photos du couple.

« Une semaine avant, nous faisons le trajet prévu le jour du mariage et essayons de repérer des endroits pour une prise de vue. Parfois, il suffit de trouver un lieu simple et intimiste pour obtenir des clichés formidables. Nous faisons rarement poser nos clients, le mouvement joue donc un rôle important pour nous. « Nous leur disons simplement de s'amuser : dansez, sautez, faites ce que vous voulez. Il vaut mieux que les gens soient dans l'action car la plupart ne savent pas poser. »

Bride poses against wall while the groom sits on the window ledge. Photo by Factoria182.
Repérer les lieux du mariage à l'avance est essentiel pour pouvoir réaliser de beaux clichés, affirment David et Marco. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/2 IS USM à 1/1000 s, f/2.0 et ISO 400. © Factoria182
Bride and groom embrace in a woodland. Photo by Factoria182 on Canon EOS 5D Mark III.
David, Marco et Dasha ont tous fait des photos en contre-jour ce jour-là. « Parfois, il suffit de trouver un lieu simple et intimiste pour obtenir des clichés formidables », déclare David. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 85mm f/1.2L USM à 1/400 s, f/1.2 et ISO 160. © Factoria182

Équipement pour la photographie de mariage

Toute la journée, Dasha a pu observer Marco et David travailler ensemble. « Ils ne se marchent jamais sur les pieds et ont développé cette façon particulière de s'organiser, sans parler, pour faire tout ce qu'ils ont à faire au plus vite », raconte-t-elle. Ils sont tous les deux polyvalents, mais ont trouvé leur rythme naturel avec Marco qui assure la prise de la majorité des photos, tandis que David tourne les vidéos, tous deux utilisant principalement un Canon EOS 5D Mark III.

Marco a généralement sur lui deux boîtiers d'appareil photo qu'il porte en bandoulière comme des sacs étuis. Sur l'un d'eux, il fixe un zoom Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM et sur l'autre, un objectif à focale fixe comme un Canon EF 50mm f/1.4 USM. David fait des vidéos avec un objectif stabilisé Canon EF 24-105mm f/4L IS II USM et un Canon EF 35mm f/2 IS USM.

« Lors d'un mariage, il faut se tenir prêt, car on a parfois seulement quelques secondes », dit David. « On ne peut pas demander aux mariés de se repasser la bague au doigt. On a toujours une certaine idée des clichés que l'on veut faire, mais on ne sait jamais ce qui va se passer, il était donc utile pour la formation de Dasha de lui montrer à quel point tout s'enchaîne très vite. Si je devais choisir un seul objectif pour couvrir un mariage sous des angles très variés, je prendrais un 24-70mm, mais j'aime bien utiliser un objectif 35mm lorsqu'il faut bouger. Pour un mariage, nous préférons nous servir de plusieurs objectifs. »

A close up of a groom holding a bride’s hands. Photo by Dasha Starr on Canon EOS 6D.
« Un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM permet à peu près de tout faire », affirme Dasha. « C'est super, surtout lors l'un vrai mariage, quand les choses sont beaucoup moins prévisibles et les sujets parfois plus éloignés. » Photo prise avec un Canon EOS 6D équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 70mm, 1/160 s, f/3.2 et ISO 640. © Dasha Starr

Pour immortaliser le couple lové dans un canapé, entouré de bougies, comme pour réaliser des portraits dans la délicate lumière de l'heure dorée qui filtre à travers les bouleaux lors de la cérémonie, Dasha a fait confiance à son Canon EOS 5D Mark III, tout en s'aidant du Canon EOS 6D Mark II de Marco équipé de zooms et d'objectifs à focale fixe.

« J'ai utilisé deux objectifs différents », raconte-t-elle. « Un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM permet à peu près de tout faire, tandis que le Canon EF 50mm f/1.2L USM est excellent pour les portraits et en basse lumière. Je préfère le 50mm car j'aime travailler au plus près de mes sujets et composer les images en mouvement, mais le 24-70mm est génial, surtout en lors d'un vrai mariage, quand les choses sont beaucoup moins prévisibles et les sujets parfois plus éloignés. Ce genre d'objectif s'avère bien plus utile en situation réelle. »

Marco lui a conseillé d'essayer trois compositions différentes de la même scène : un gros-plan, un plan un peu plus large et une image qui englobe davantage le décor. Ils ont également pris des clichés en contre-jour, que Dasha affectionne depuis toujours et utilise souvent dans ses projets publicitaires. « À l'heure dorée, on a un magnifique voile de lumière en arrière-plan qui peut être du plus bel effet pour faire ressortir les détails de la robe en contre-jour », poursuit-elle. « C'est génial de travailler dans ces conditions car les images prennent une autre dimension par rapport à un éclairage plat. »

Avec les changements de lumière tout au long de la journée, passant du ciel couvert le matin à un après-midi ensoleillé, l'exposition est devenue un élément important. « La lumière vive est l'éclairage le plus compliqué à gérer lors d'une séance photo », explique Dasha. « Une erreur d'exposition est vite arrivée, surtout avec une robe de mariée blanche. Marco et David m'ont expliqué qu'il est mieux d'opter pour une sous-exposition pour faire bien ressortir les détails de la robe. Même si le visage est sous-exposé, on peut toujours corriger ça plus tard. Je n'ai pas vraiment l'habitude de procéder ainsi, mais leur approche paraissait sensée, j'en ai donc tiré une bonne leçon. »

Two photographers point their Canon cameras at a bride to take her portrait.
Le duo de Factoria182 et Dasha ont trouvé plein d'endroits originaux au décor industriel sur le site du mariage, qui s'accordaient parfaitement avec le style bohème et décalé du couple. © Dan Dennison
Portrait of a bride in disused power station. Photo by Dasha Starr on Canon EOS 5D Mark III.
Le décor brut et imparfait a superbement mis en valeur les portraits de la mariée et les clichés romantiques du couple. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/640 s, f/1.6 et ISO 500. © Dasha Starr

Réglages de l'appareil photo pour plus d'efficacité

Marco a donné à Dasha des conseils sur la composition et le style, mais lui a aussi montré comment il règle son appareil photo pour un maximum d'efficacité, profitant notamment de l'autofocus rapide et de la visée par l'écran pour assurer au mieux lorsque les événements s'enchaînent vite.

« J'ai certaines habitudes dans les réglages d'appareil photo qui me viennent de la photographie de mode, où les sujets sont plus figés que lors d'un mariage », raconte Dasha. « Tous deux utilisent beaucoup la visée par l'écran pour faire des préréglages dans différentes conditions de luminosité. L'idée est de tester la visée par l'écran dans un endroit peu éclairé et dans un endroit lumineux pour se souvenir des réglages utilisés dans chaque condition. Ainsi, on peut rapidement les changer par la suite. Habituellement, j'utilise le viseur, mais ils m'ont encouragée à me servir de la visée par l'écran pour la plupart des prises de vue. Si la luminosité change, on est plus sûr d'avoir la bonne exposition qui si on utilise le viseur.

« J'ai toujours su qu'il y avait un mode AF rapide, mais je n'ai jamais vraiment pensé à m'en servir. Pourtant, ça m'a aidée à garder toujours la bonne mise au point en zoomant et dézoomant. Ils photographient en mode manuel mais gardent toujours à peu près la même sensibilité ISO et la même ouverture, ce qui donne un style assez cohérent à toutes leurs images, quel que soit le moment de la journée où elles ont été prises. La seule chose qu'ils ajustent, c'est la vitesse d'obturation selon les conditions d'éclairage. Avoir ce genre de conseils m'a beaucoup aidée. »

Photographers of Factoria182 show bride and groom photos on their camera screens.
Marco et David sont persuadés qu'il est important d'établir un lien avec les futurs mariés. © Dan Dennison
Bride & groom hold hands as they walk down path. Photo by Dasha Starr on Canon EOS 5D Mark III.
Dasha a immortalisé le couple au naturel sur le trajet à pieds entre le lieu de cérémonie en plein air et l'ancienne centrale électrique. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/500 s, f/3.2 et ISO 400. © Dasha Starr

David explique qu'en général, ils optent pour une vitesse d'obturation de 1/125 s minimum et essaient d'utiliser deux crans de moins que l'ouverture maximale. « Pour moi, ça donne la meilleure qualité possible », indique-t-il. « Donc avec un objectif Canon EF 35mm f/1.4L II USM, on règle l'ouverture à f/1.8, et avec un objectif Canon EF 85mm f/1.2L II USM, à f/1.8. »

En observant l'approche unique de Marco et David pour couvrir un mariage, Dasha a trouvé l'inspiration nécessaire pour développer son propre style de photographie de mariage, tout en préparant un voyage de photographie documentaire en Chine. « Ce ne sont pas de ces photographes de mariage qui s'imposent une liste de clichés à réaliser », raconte Dasha. « Bien sûr, ils capturent des moments importants, mais ils ne suivent pas un plan rigide préétabli. Ils immortalisent ce qui leur semble beau sur le moment et s'accordent bien plus de liberté de style que beaucoup d'autres photographes. »

« J'avais un certain style dans la photographie de mode et la photographie culinaire, mais dans ce domaine que je maîtrise moins, je cherche encore ma propre touche. Mon objectif est de m'imposer davantage dans la photographie de mariage. En observant l'approche de Marco et David, j'ai pu m'en inspirer par certains aspects que j'ai associés à mon expérience des autres domaines de la photographie. Avec le temps, tout ça finira par créer mon propre style cohérent. »

Intimate bride and groom shot. Photo by Factoria182 on a Canon EOS 5D Mark III.
« Nous essayons de nous concentrer sur ce que le couple voudrait pouvoir se rappeler en feuilletant son album de mariage dans 20 ans », explique David. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/2 IS USM à 1/1250 s, f/2.0 et ISO 100. © Factoria182

Les conseils de David aux photographes de mariage

1. Faites connaissance avec le couple avant le mariage
« Votre travail n'est pas seulement de faire des photos, mais aussi de capturer des émotions, il est donc important de créer un lien avec le couple. Il est bon d'apprendre à se connaître, c'est pourquoi nous nous rencontrons autour d'un café avant le grand jour. Il est normal que les couples se sentent intimidés devant l'objectif. Je conseille de faire une courte séance photo avant le mariage, pour qu'ils puissent savoir à quoi s'attendre face à l'objectif et se sentir plus détendus ensuite. Pour les premiers mariages que nous avons couverts, nous l'avions fait gratuitement, car nous étions persuadés que le résultat serait nettement meilleur le jour J. C'est utile de retrouver les futurs mariés ne serait-ce qu'une heure avant le mariage, pour les mettre à l'aise et leur donner quelques conseils sur la manière de se mouvoir. »

2. Concentrez-vous sur la robe
« Les mariages célébrés à l'extérieur sont parfois compliqués à photographier car les gens ne choisissent pas l'heure en fonction de la lumière, optant pour une cérémonie à l'aube ou au coucher du soleil, ce qui crée des conditions d'éclairage difficiles. Essayez de sous-exposer un peu les photos et gardez toujours l'œil sur la robe de mariée car on a vite fait de brûler cette zone, rendant la robe trop claire. C'est plus facile de récupérer des zones d'ombre sur un appareil photo numérique, alors essayez de régler toujours l'exposition sur la mariée et de sous-exposer les éléments blancs. »

3. Jouez avec la composition
« En photographiant le couple, utilisez un maximum la composition. Quand on fait des études de photographie, on apprend des techniques comme la règle des tiers, ou à éviter de placer le couple au centre. On essaie d'appliquer tout ça en permanence, mais il faut aussi écouter son instinct. J'essaie toujours d'aller chercher quelque chose de plus créatif : il m'arrive par exemple de me mettre derrière un arbre ou d'autres structures pour avoir des images sous des angles différents. On peut prendre des photos depuis des endroits auxquels on pense rarement. D'expérience, nous savons que les clichés où l'arrière-plan prend beaucoup de place, comme un couple avec des montagnes en toile de fond, ne sont pas très appréciés des clients. Ils ne se reconnaissent même pas sur les photos, nous privilégions donc des plans plus rapprochés. »

Close up of a bride’s legs, wearing boots under boho wedding dress. Photo by Dasha Starr.
« En contre-jour, on arrive à obtenir un superbe effet avec les détails de la robe », déclare Dasha. « C'est génial de travailler dans ces conditions car les images prennent une autre dimension par rapport à celles obtenues avec un éclairage plat. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.2L USM à 1/6400 s, f/3.5 et ISO 400. © Dasha Starr

Les conseils de Dasha aux photographes de mariage

1. Servez-vous du mouvement pour obtenir des images naturelles
« Les couples ne sont pas des modèles professionnels et vous devez les mettre à l'aise. Le mieux est de les faire bouger pour obtenir des images beaucoup plus naturelles. Nous avons fait beaucoup de prises de vue en demandant au couple de marcher ou de choisir un accessoire. Ce mouvement continu permet de prendre de nombreux clichés et donc d'avoir ensuite plus de matière à travailler tout en créant des images plus naturelles. »

2. Concentrez-vous sur l'histoire
« Beaucoup de photographes de mariage mettent sur leur site toutes les meilleures photos qu'ils ont, mais ça ne traduit pas forcément les événements du jour. Pensez à photographier le couple, mais sélectionnez aussi des images qui montrent tous les différents aspects et racontent l'histoire de ce jour particulier. C'est ça qu'on attend d'un photographe de mariage, pas seulement qu'il fasse de belles photos de vous. »

3. Créez un portfolio ciblé
« Pour les mariages, faites en sorte de présenter uniquement vos travaux dans ce domaine. En vous focalisant davantage sur un domaine précis, vous ferez meilleure impression en tant que photographe professionnel. Même si vous avez un autre emploi ou si vous faites d'autres types de photographies, c'est mieux d'aller à l'essentiel sur votre site Web. Ainsi, les clients voient que vous êtes un professionnel du domaine qui les intéresse. Pour commencer à vous constituer un portfolio et vous habituer au rythme de travail avec des couples, pensez à photographier les mariages de vos amis ou à intervenir lors de mariages en tant qu'assistant ou en tant que second photographe. »

Rédigé par Lucy Fulford


L'équipement de David Álvarez

L'équipement utilisé par les photographes de mariage professionnels

On a table are two Canon DSLRs, lenses and accessories.

Appareils photo

Canon EOS 5D Mark III

Ce reflex numérique plein format polyvalent vous permet de prendre des photos de 22 millions de pixels à 6 im./s et d'enregistrer des vidéos Full HD.

Canon EOS 6D Mark II

Que vous souhaitiez entreprendre des projets plus ambitieux ou faire de la photo votre métier, l'EOS 6D Mark II vous offre tout ce dont vous avez besoin pour franchir le cap.

Objectifs

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Un zoom professionnel de série L pour une utilisation quotidienne qui produit des images de haute qualité avec une ouverture de f/2.8 constante. « Si je devais choisir un seul objectif pour couvrir un mariage sous des angles très variés, je prendrais celui-ci », déclare David.

Canon EF 35mm f/2 IS USM

Objectif à grand-angle doté d'une perspective naturelle et d'un stabilisateur d'image, idéal pour prendre des photos à main levée. « Pour travailler en mouvement, j'aime le modèle 35mm », déclare David.

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant