ARTICLE

Moments forts : Notre plus grand lancement à ce jour - Sessions de questions-réponses REIMAGINE en direct

La gamme complète de boîtiers, d'objectifs et de multiplicateurs pour le système R.

Lancements de nos derniers produits : l'EOS R5 et l'EOS R6, nos nouveaux objectifs et adaptateurs RF et l'imagePROGRAF PRO-300

Le 9 juillet 2020, nous avons mis fin aux rumeurs lors de notre événement REIMAGINE, où nous avons montré que nous avons rendu possible l'impossible avec notre plus grand lancement de produits à ce jour. Suite à la présentation d'ouverture plus tôt dans la journée, qui a cumulé plus de 70.000 vues, nous avons organisé des sessions de questions-réponses en direct pour discuter des très attendus EOS R5 et EOS R6 (deux nouveaux appareils photo hybrides plein format), des quatre nouveaux objectifs RF et de l'imagePROGRAF PRO-300, une imprimante photo A3 de qualité professionnelle. Lucy Hedges, journaliste technologique et présentatrice de l'événement, a été rejointe par des experts de Canon ainsi que par des photographes et réalisateurs de premier plan qui ont été parmi les premiers à découvrir les nouveautés de notre gamme de produits.

Les participants ont pu poser leurs propres questions et découvrir les caractéristiques des produits, ainsi que la manière dont les ambassadeurs Canon les ont testés. Voici un résumé des sessions de questions-réponses en direct, avec les réponses aux questions les plus posées lors des sessions.

Session de questions-réponses sur l'EOS R5 :

Q : Que pouvez-vous nous dire sur la plage dynamique de l'EOS R5 ?
Réponse de Mike Burnhill, spécialiste des produits d'imagerie professionnelle : « Il existe une norme dans l'industrie pour tester la plage dynamique des photos, de sorte que les chiffres sont sujets à interprétation, mais d'après nos tests, elle est un cran au-dessus de l'EOS R. Cependant, la capacité de la plage dynamique de l'EOS R5 n'est qu'une partie du tout. La résolution, la vitesse et la sensibilité ISO de l'appareil photo ajoutent à la qualité d'image exceptionnelle de l'appareil ».

Q : Robert, pouvez-vous nous décrire l'utilisation du suivi sur l'EOS R5 ?
Réponse de Robert Marc Lehmann, ambassadeur Canon : « C'est complètement différent de tous les appareils photo que j'ai utilisés auparavant. On m'a envoyé photographier trois oiseaux très rapides. L'autofocus de l'EOS R5 m'a vraiment impressionné : il a réussi à suivre les oiseaux. Le capteur intelligent a assuré une mise au point impeccable. Chaque image était nette. Je me suis entraîné à prendre des photos de ce genre pendant 10 ans et cet appareil a réussi à le faire en quelques secondes. Les oiseaux de proie sont particulièrement difficiles à photographier. Désormais, c'est à la portée de tous ».

Vous n'aurez peut-être qu'une ou deux occasions par jour de photographier la faune, ce qui signifie que vous n'aurez que quelques secondes pour prendre un oiseau de proie en plein vol. Le photographe animalier Robert Marc Lehmann capture l'instant où un aigle plonge pour attraper un poisson. Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF100-500mm F4.5-7.1 L IS USM à 254,0 mm, 1/1600 s, f/6.3 et ISO 4000. © Robert Marc Lehmann

Ivan D'Antonio, ambassadeur de Canon, explique : « J'ai vraiment été impressionné par l'autofocus de l'appareil. J'ai tourné deux vidéos, mais je n'étais pas sûr de ce qui se passerait sur le tournage. Il m'a permis de me concentrer sur la prise de vue plutôt que sur la mise au point. C'est mon nouveau meilleur ami ! »

Q : Ivan, pouvez-vous nous parler des fonctionnalités vidéo qui vous ont le plus impressionné ?
Réponse d'Ivan : « Je viens du monde de la peinture, donc je cherche toujours à retrouver l'équivalent d'un pinceau. Quelque chose de petit, de léger et qui crée de la beauté. Cet appareil photo ne fait aucun compromis sur la qualité de l'image. Les capacités vidéo 8K m'impressionnent vraiment. Ce n'est pas qu'une question de détails numériques : c'est vivant, on a l'impression d'être dans la scène, on se rappelle ce qu'on a ressenti pendant le tournage. Tous les détails sont là. On peut également étudier davantage les prises de vue en post-production grâce aux nombreuses options supplémentaires. On peut même revoir certains choix de prise de vue, ce qui m'a permis de faire bien plus de choses. Si le 8K ne vous intéresse pas, mais que vous voulez des détails supplémentaires, optez pour le mode 4K HQ (une image 4K avec des détails 8K). »

« Par exemple, quand j'ai filmé la vidéo de yoga avec cet appareil, il ne faisait pas beau. Je n'avais qu'une seule occasion de réaliser le plan large et grâce au capteur plein format à faible profondeur de champ, j'ai pu créer un nouveau cadrage sur le même plan. On aurait dit un plan totalement différent. Parfois, la créativité vient en post-production. Je peux suivre mon inspiration en toute liberté, c'est fantastique ».

Q : Pourquoi n'est-il pas possible de tourner en 4K au format RAW ?
Réponse de Mike : « Comme notre 8K RAW n'est pas intégré, la conversion au format 4K RAW est compliquée. Il est techniquement difficile de redimensionner l'image sans perte de qualité, tout en conservant la capacité de traiter les données brutes ».

Q : Quel est l'avantage du mode 4K HQ ?
Réponse de Mike : « Avec un signal vidéo 4K normal, on ne dispose pas des mêmes données RVB. Le format 8K, quant à lui, permet de passer en 4K en conservant la même quantité de données RVB pour qu'il n'y ait pas de données manquantes, ce qui donne une image beaucoup plus nette, sans bruit, et produit une résolution 4K parfaite pour des performances optimales ».

Session de questions-réponses sur l'EOS R6 :

Q : Mike, parlez-nous de la stabilisation intégrée à l'objectif de l'EOS R6.
Réponse de Mike : « La stabilisation intégrée à l'objectif est entièrement conçue par Canon. Nous avons conçu un système qui reconnaît différents types de vibrations. L'autre élément clé est la monture RF, c'est ce qui rend tout cela possible. Avec une grande monture, l'objectif produit un cercle d'image plus grand, ce qui permet davantage de mouvement. Ce système est conçu pour détecter et corriger de nombreuses autres vibrations, comme la respiration et les battements de cœur. Je l'ai même tenu à la main pendant 4 secondes !

« Les objectifs EF apportent une amélioration, mais la norme que nous mesurons ne tient compte que de certains paramètres. Ainsi, la valeur de la stabilisation intégrée CIPA n'augmentera pas, mais dans le monde réel, vous remarquerez vraiment une amélioration d'un à deux crans. C'est là notre avantage, nous compensons les vibrations que la plupart des systèmes ne compensent pas. »

Q : Wanda, qu'avez-vous ressenti en réalisant une exposition de 4 secondes à la main ?
Réponse de Wanda Martin, ambassadrice Canon : « J'étais choquée. L'appareil permet d'utiliser une exposition bien plus longue qu'auparavant. Je suis photographe de mode et les poses sont normalement figées, mais cette fois-ci, j'ai travaillé avec des danseurs et c'était un défi pour moi. Je voulais capturer le dynamisme et la fluidité des danseurs et j'avais une image en tête de danseur flou et de fond figé. L'EOS R6 m'a permis de concrétiser cette vision. À ma grande surprise, ils ont dit qu'ils pouvaient tenir la pose pendant 2 secondes, mais j'ai même réussi à atteindre une exposition de 4 secondes. Je me suis dit que je ne pourrais bientôt plus me passer de cet appareil photo ! »

L'EOS R6 est doté d'une incroyable stabilisation de l'image qui permet aux photographes de prendre des photos à main levée pouvant aller jusqu'à quatre secondes. Photo prise par le photographe et réalisateur Javier Cortes sur un EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF85mm F1.2 L USM à 85 mm, 1/500 s, f/1.8 et ISO 1600. © Javier Cortes

Grâce à l'EOS R6, il est facile de saisir la fluidité et le dynamisme de sujets tels que des danseurs de ballet. Photo prise par Javier Cortes sur un EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF35mm F1.8 MACRO IS STM à 35 mm, 1/800 s, f/2.8 et ISO 400. © Javier Cortes

L'ambassadeur Canon, Javier Cortes, ajoute : « La stabilisation d'image intégrée à l'objectif est incroyable. J'essaie toujours d'obtenir un rendu fluide et cette fonctionnalité offre un résultat impeccable. Quand les danseurs se déplaçaient, j'ai pu trouver facilement la bonne position pour prendre la photo parfaite. Je déteste utiliser des trépieds, donc cette fonctionnalité est excellente pour moi ».

Ilvy Njiokiktjien, ambassadrice Canon, a également commenté : « Je travaille beaucoup à l'étranger, donc j'essaie de voyager léger. Moins j'ai d'équipement, mieux c'est. Je n'ai même plus besoin d'un trépied maintenant. J'ai été surprise par la durée pendant laquelle l'appareil peut être tenu à la main ».

Q : Parlez-nous des capacités vidéo de l'EOS R6.
Réponse de Mike : « L'EOS R5 est destiné aux professionnels, mais l'EOS R6 s'adresse aux photographes amateurs passionnés par la photographie et la réalisation de films. Les spécifications reflètent donc cela ».

Javier ajoute : « Pour moi, c'était une grande surprise. Je pense qu'on peut le comparer à une caméra EOS cinéma. Les fonctionnalités de couleur et d'étalonnage sont parfaites. Donc, pour moi, c'est vraiment un bon produit. Il ne s'adresse peut-être pas aux professionnels, mais je pense qu'il permet d'obtenir d'excellents résultats. On peut l'emmener partout pour filmer ».

Richard Walch, ambassadeur Canon, explique : « L'objectif est de débuter dans la vidéo. C'est le problème pour de nombreux photographes. Et cet appareil photo est parfait pour cela. Je veux encourager les gens à faire des vidéos. Cet appareil intègre toutes les fonctionnalités nécessaires, c'est un excellent point de départ ».

Q : Dispose-t-il d'un timecode ?
Réponse de Mike : « Oui, le timecode ainsi que le journal Canon, ce qui est excellent pour les vidéastes débutants. Cela leur permet de tirer le meilleur parti de leur fichier ».

Q : Qu'en est-il de la surchauffe pendant l'enregistrement vidéo ?
Réponse de Mike : « Il n'y a pas de solution miracle, nous avons intégré de nombreuses technologies. Si l'appareil est utilisé pendant une période prolongée, il a besoin d'une période de refroidissement. L'EOS R5 peut enregistrer en 8K pendant environ 20 minutes, en fonction de la température ambiante. Le R6 High 4K 60p chauffera un peu, mais vous devriez pouvoir enregistrer pendant une demi-heure, des durées d'enregistrement décentes ».

Objectifs RF

Q : Mike, parlez-nous des nouveaux RF 600mm F11 IS STM et RF 800mm F11 IS STM
Réponse de Mike : « Les EF 800mm font près de 4,5 kg, ce sont des objectifs spéciaux (et chers) pour les professionnels. Cela réduit donc considérablement le nombre de personnes intéressées. Nous essayons de produire des objectifs qui brisent les barrières. Les objectifs RF 600mm F11 IS STM et RF 800mm F11 IS STM coûtent moins de 1.000 euros et sont tous deux très compacts. On peut ainsi les mettre dans son sac et les emporter partout.

« Là où je vis, les animaux sont partout, il vaut mieux toujours avoir un super téléobjectif à portée de main. À présent, j'en ai un que j'emmène avec moi en promenade. Ces objectifs s'affranchissent des limites habituelles des super téléobjectifs, car nous avons repensé leur mécanisme. La mise au point s'effectue avec des ouvertures plus petites, qui sont également très rapides. Pendant que je l'utilisais, il a verrouillé la mise au point sur des milans (oiseaux) qui se trouvaient près de moi. Le rapport qualité-prix est époustouflant. Un objectif de 600 mm ou de 800 mm n'a pas besoin d'être cher et c'est exactement le but de la monture RF : permettre à davantage d'utilisateurs d'exprimer leur créativité. Ces objectifs F11 sont parfaits, même par temps de pluie ».

Redéfinissant les super téléobjectifs, le RF 600mm F11 STM est suffisamment compact pour vous suivre au quotidien, ce qui vous permet de ne jamais manquer un instant décisif. Canon EOS 5D Mark IV, 1/1000 s, f/4 et ISO 100.

Q : L'autofocus est-il compatible avec le multiplicateur ?
Réponse de Mike : « Les nouveaux objectifs RF 600MM, RF 800mm et RF 100-500mm permettent tous d'utiliser l'autofocus avec le multiplicateur. La zone ne change même pas (les téléobjectifs affichent toujours des centaines de collimateurs AF). Ainsi, vous pouvez vraiment changer la façon dont vous souhaitez l'utiliser. Canon a pour objectif de créer des outils qui aident les photographes à repousser les limites du possible ».

Q : Ilvy, pouvez-vous nous parler du nouveau RF 85mm F2 MACRO IS STM et nous dire quelles sont les caractéristiques exceptionnelles de cet objectif selon vous ?
Réponse d'Ilvy : « J'ai utilisé cet objectif pour photographier une grande famille dans leur ferme. C'était une longue séance de portrait et j'ai dû me déplacer dans toute la ferme. La première chose que j'ai remarquée, c'est la légèreté de l'objectif. Il est parfait pour les voyages, facile à emporter et tient bien en main. Lors des portraits, la famille était dans des environnements différents et ce que j'ai vraiment apprécié, c'est que, malgré les différents arrière-plans, les photos dégageaient toutes une certaine douceur. On sentait qu'il s'agissait d'une série et que les images étaient reliées entre elles.

« L'autre caractéristique que je ne pensais pas utiliser était le réglage macro, mais j'avais tort ! J'ai passé presque la moitié de la journée à me concentrer sur les petits détails. J'ai vu le monde de différentes manières en photographiant des détails minuscules en grand format. C'était magnifique et ça a vraiment ajouté un plus à la série. J'ai même pris les animaux en photo avec cet objectif et utilisé la fonction macro pour photographier l'œil d'un mouton. Cela crée une grande profondeur, comme si l'on voyait à travers l'œil ».

L'ambassadrice Canon Ilvy Njiokiktjien réalise de magnifiques portraits grâce à l'objectif RF 85mm F2 MACRO IS STM, qui crée un arrière-plan magnifiquement atténué faisant ainsi ressortir les sujets. Photo prise par Ilvy Njiokiktjien sur un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF85mm F1.2 L USM à 85 mm, 1/400 s, f/2.0 et ISO 400. © Ilvy Njiokiktjien

L'objectif RF 85mm F2 MACRO IS STM est capable de réaliser aussi bien des portraits que des photographies macro, ce qui permet aux photographes de voir le monde plus en détail. Photo prise par Ilvy Njiokiktjien sur un EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF85mm F2 MACRO IS STM à 85 mm, 1/1250 s, f/2.0 et ISO 800. © Ilvy Njiokiktjien

Q : Quelles sont les limitations de l'objectif et de l'adaptateur EF ?
Réponse de Mike : « Les seuls objectifs qui ne sont pas compatibles sont les téléobjectifs lancés avant 2008. Le bouton de préréglage ne marche pas, mais tout le reste fonctionne. Le zoom puissant des objectifs 35-80 mm du début des années 90 ne fonctionne pas, mais l'autofocus est compatible. Et c'est tout : tout le reste marche parfaitement, même si le nombre de collimateurs AF peut être légèrement limité sur certains objectifs. Ils seront limités à seulement 80 % au lieu de 100 %. Vous obtiendrez peut-être même de meilleures performances optiques, car ils prennent en compte les aberrations ».

Q : La stabilisation d'image intégrée à l'objectif fonctionne-t-elle avec les objectifs EF ?
Réponse de Mike : « Oui, elle fonctionne avec ces objectifs. Ils sont bilingues EF ou RF nativement, donc il n'y a aucune différence en termes de performances. N'importe quelle traduction peut engendrer une petite erreur, mais comme le stabilisateur et l'objectif parlent la même langue, cela fonctionne à la perfection. Si vous utilisez un objectif avec la stabilisation intégrée, il fonctionnera parfaitement, même si les chiffres ne le montrent pas. Enfin, vous obtiendrez des performances exceptionnelles avec un objectif sans stabilisation intégrée ».

imagePROGRAF PRO-300

Q : Wanda, qu'avez-vous pensé de cette imprimante, par rapport aux autres que vous avez utilisées ?
Réponse de Wanda : « Je fais de la photographie depuis que j'ai 16 ans, mais je n'ai jamais fait de tirages. Chaque fois que j'avais besoin d'un portfolio, je faisais appel à une entreprise externe. J'aime tout contrôler, donc je ne sais pas pourquoi je laissais ce contrôle m'échapper. J'ai maintenant eu l'occasion de tester l'impression de mes photos. J'ai réalisé à quel point Canon facilite nos vies en nous permettant de faire ce travail à la maison. Avec l'impression sur différents papiers, les paramètres et les logiciels de l'EOS R6, ainsi que les nouveaux objectifs, je bénéficiais d'un écosystème unifié qui facilitait et harmonisait le processus. J'ai ainsi pu réaliser mes propres tirages de qualité professionnelle à la maison. J'ai été stupéfaite par la qualité et la densité des couleurs et du noir. La précision des couleurs est tout simplement incroyable ».

La reproduction de photos n'a jamais été aussi simple qu'avec l'imagePROGRAF PRO-300, qui donne aux photographes confiance en leurs impressions. Canon EOS R équipé d'un RF70-200mm F2.8 L IS USM à 95 mm, 1/60 s, f/4.0 et ISO 1000.

Q : Pensez-vous que le système d'encre est de qualité par rapport aux autres systèmes que vous avez utilisés ?
Réponse de Sanjay Jogia, ambassadeur Canon : « J'ai toujours utilisé des imprimantes Canon en commençant par une PRO-1, puis une PRO-1000. La transition a été facile entre les deux. Je regarde toujours mes tirages d'un œil critique, et elle a passé le test haut la main. Elle dépasse mes attentes, ce qui est époustouflant. La PRO-300 dispose de 10 encres et fonctionne en arrière-plan. Elle permet aux personnes qui le souhaitent de passer à l'impression professionnelle sans se ruiner. Il n'est pas nécessaire d'être un pro pour obtenir des tirages de haute qualité, comme cette imprimante le prouve. Elle est très facile à utiliser, l'utilisateur n'a pas à changer d'encre (ce que je n'ai jamais eu à faire en tant qu'utilisateur Canon). Elle dispose également d'un excellent logiciel qui permet de faire correspondre facilement l'image affichée à l'écran et l'image imprimée. C'est très fidèle. Le logiciel Professional Print & Layout rend tout ce processus moins effrayant. Les gens pensent souvent que l'impression est horriblement complexe, ils préfèrent appuyer sur un bouton et laisser la machine se charger du reste. C'est justement ce que cette imprimante permet de faire ».

Q : Pouvez-vous nous parler du nouveau papier annoncé ?
Réponse de Suhaib Hussain, responsable marketing produit EMEA chez Canon Europe : « Nous proposons une large gamme de papiers, ce nouveau papier est un papier beaux-arts texturé de haute qualité. Il s'agit d'un papier texturé légèrement bosselé qui ajoute une touche 3D aux tirages nécessitant un effet de tissu ou de peinture. L'imprimante PRO-300 peut utiliser des papiers d'autres fabricants grâce au téléchargement de profils. Nous parons à toute éventualité ».

Q : Sanjay, pouvez-vous nous parler de l'extraction de photos à partir de vidéos 8K enregistrées sur l'EOS R5 pour réaliser des tirages ?
Réponse de Sanjay : « Je vais être honnête, je suis un geek. J'ai toujours été parmi les premiers à adopter la technologie et j'avais à la fois hâte et peur d'extraire des photos de vidéos 8K, car cela signifie que les choses ne seront plus jamais les mêmes. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Quand j'ai essayé pour la première fois, j'étais sans voix. J'ai utilisé cet EOS R5 pour filmer un bout d'une vidéo 8K d'une mariée qui descendait les escaliers et j'en ai extrait une photo. Je l'ai mise dans le logiciel dpp et j'ai vraiment eu l'embarras du choix pour extraire des images. On obtient un fichier .tif de 35mpxl qu'on peut extraire à partir de vidéos 8K.

« Lors d'un mariage, il y a beaucoup de moments très difficiles à capturer. Il faut être dynamique et se déplacer pour capturer la scène. Par le passé, quand j'examinais l'étalonnage et les tirages, je devais toujours veiller à la cohérence de l'ensemble. Maintenant, je n'ai plus à m'en soucier. J'ai hâte que le confinement prenne fin pour pouvoir filmer un mariage. Personne n'avait vraiment pensé à imprimer des plans d'une vidéo jusqu'à présent. Je suis encore en train de me faire à cette idée, d'analyser la situation, car cela va changer ma façon de travailler ».

Q : L'imprimante imagePROGRAF PRO-300 dispose-t-elle d'une alimentation par rouleau et quelles en sont les limitations ?
Réponse de Suhaib : « Elle ne prend pas en charge l'alimentation par rouleau car nous visions un format compact. Nous avons amélioré cela sur les modèles 10s et le poids a été réduit à 14,4 kg, une réduction significative. L'ajout d'un rouleau l'aurait alourdie. Cependant, nous écoutons nos clients et, par le passé, nous avons amélioré la longueur du papier sur d'autres modèles pour permettre l'utilisation d'une feuille coupée. Nous tenons compte de cela et leur donnons la possibilité d'imprimer au format 39 pouces ».
Merci à tous ceux qui ont assisté à l'événement et posé des questions. Si vous ne pouvez pas participer aux sessions de questions-réponses en direct, vous pouvez suivre tous les événements sur le site Web de Canon Europe à l'adresse suivante : https://www.canon-europe.com/pro/events/reimagine-live-event/

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro