ARTICLE

Marc Aspland parle de la capture de l'action sur le vif dans la photographie sportive

La star du tennis Nicholas Hilmy « Nick » Kyrgios prise en photo en exclusivité pour le Times lors d'un tournoi de tennis espagnol, en mai 2016. Photo prise avec le Canon EOS-1D X Mark II et un objectif EF 400mm f/2.8L IS II USM. © Marc Aspland

« Je veux que mon cliché résume les 90 minutes du match », explique Marc Aspland. « Ça peut être l'expression de l'entraîneur qui vient de voir son équipe perdre son avance de 1 à 0 ou bien le joueur vedette qui vient de rater une occasion en or. »

En tant que photographe sportif en chef pour le journal britannique The Times, Marc considère que son travail consiste à capturer de manière créative le moment le plus important d'un événement sportif. Tout repose sur la qualité et non la quantité. Après des années à utiliser des appareils photos Canon, il trouve que le modèle EOS-1D X Mark II le pousse à être inventif.

image2_1
L'université de Cambridge célèbre sa victoire contre Oxford par deux longueurs et demie d'avance en 18 minutes et 38 secondes, sur le chenal reliant Putney à Mortlake, à Londres (Angleterre), le 27 mars 2016. Photo prise avec le Canon EOS-1D X Mark II et un objectif EF 200-400mm f/4L IS USM. © Marc Aspland

Tout cela est le résultat de la combinaison des capacités de l'appareil photo, du désir de créativité de Marc et de sa proximité avec le journal pour lequel il travaille. Pour ce qui est de son flux de travail, il est un peu différent de celui des autres photographes sportifs. Au lieu de prendre en photo tout ce qu'il voit autour de lui, il attend juste le temps qu'il faut pour que la photo vienne à lui. « Je n'ai pas besoin d'envoyer constamment mes photos au rédacteur en chef. D'autres collègues photographes qui travaillent pour des agences y sont plus ou moins obligés à cause de l'étendue de leur marché », déclare-t-il. « Je connais les attentes du rédacteur en chef de la rubrique des sports et je sais sur quels joueurs nos journalistes écrivent leurs articles. Je peux donc être beaucoup plus sélectif dans le choix des photos que j'envoie. »

Son appareil photo lui offre plus d'occasions de capturer le moment crucial unique, sans se soucier des barrières habituelles. « Si je vois quelque chose en basse lumière, quelque chose que les 20 photographes assis à côté de moi à une finale de football n'ont pas vu, je peux augmenter la valeur ISO sans bruit. » L'appareil photo procède rapidement à la mise au point et la photo reste nette. « J'ai la possibilité d'ensuite tourner mon appareil et de faire une mise au point très rapide et précise sur le joueur qui court dans ma direction, même avec un objectif long à f/8. » En un clin d’œil, il peut contourner le problème de la basse lumière et faire son travail : capturer l'essence du sport en direct.

A close-up of rugby winger Jack Nowell
La star du rugby Jack Nowell prise en photo en exclusivité pour le Times dans le cadre de la série « My sporting body » (Mon corps d'athlète) du journal, en février 2016. Photo prise avec le Canon EOS-1D X Mark II et un objectif EF 400mm f/2.8L IS II USM. © Marc Aspland

Je suis poussé à me dépasser car je sais que l'appareil en est capable.

Bien que Marc ait changé de boîtier, ses objectifs de prédilection restent les mêmes. « Ce sont les mêmes objectifs EF que j'utilisais avec le modèle 1D X, de mon 15mm f/2.8 Fisheye au 70-200mm f/2.8L, en passant par le 200-400mm f/4L IS USM EXTENDER 1.4x », précise-t-il. « Lors d'une finale de football, j'ai même utilisé un multiplicateur 2x afin d'obtenir une distance focale de 800 mm. On trouve toutes les possibilités de 15 mm à 800 mm : je pense que ça répond à tous les besoins d'un photographe sportif. »

L'une des principales améliorations entre le modèle 1D X original et le nouveau modèle est la fréquence d'image. L'appareil photo Mark II offre une prise de vue en continu à 14 im./s. en pleine résolution de fichiers RAW ou JPEG et permet de prendre des photos à 16 im./s. en mode Visée par l'écran. C'est très impressionnant, mais Marc a-t-il eu l'occasion de tester ces nouveautés sur l'appareil photo ? « Oui. » Voilà pour la version courte de la réponse. « Pour parvenir à capturer le but de la victoire en finale d'une coupe, j'ai maintenant la possibilité de saisir quatre, cinq ou six images du moment très court où le joueur tape dans le ballon, à 1/2 000 de seconde. Ainsi, j'ai une plus grande marge de manœuvre pour faire preuve de créativité parce que je bénéficie d'une plus grande fréquence d'image. Je suis poussé à me dépasser car je sais que l'appareil en est capable. Comme lui, je m'améliore. »

Autre nouveauté pour Marc : savoir qu'il a pris du premier coup la photo qu'il voulait. « L'image est d'une clarté et d'une netteté absolues. Si j'utilise un objectif 85 mm f/1,2 à f/1,2, je peux regarder à travers le viseur et savoir ce que je vois et ce sur quoi je fais la mise au point », ajoute-t-il.

A low-level shot of a racehorse
Une photo en contre-plongée capture l'action d'un cheval et de son cavalier prenant la tête d'une course à Cheltenham, en mars 2016. Photo prise avec le Canon EOS-1D X Mark II et un objectif EF 16-35mm f/2.8L II USM. © Marc Aspland

Que le sujet du cliché soit une action sportive ou le portrait posé des personnalités du secteur, Marc considère que tous les photographes gagneraient à opter pour le modèle 1D X Mark II. « Ses capacités vous feront envisager des photos différentes parce que l'appareil est capable de produire des photos différentes », explique-t-il. « Quelqu'un de beaucoup mieux renseigné que moi abordera le moindre détail technique de cet appareil photo, mais je ne vais jamais dire à un photographe qu'il doit l'adopter parce qu'il prend en charge les cartes CFast et lit des fichiers RAW à 16 images par seconde : ce n'est pas très important. L'essentiel, c'est qu'il encourage le photographe à voir et à capturer des images qu'il considérait probablement comme irréalisables auparavant. »

Pour en savoir plus sur le modèle 1D X Mark II, consultez la page produit.

Rédigé par Steve Fairclough


Articles liés

Tout afficher

Canon Professional Services

Les membres ont accès au support CPS, localement et lors d'évènements majeurs, à un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, au prêt gratuit d'équipement de remplacement.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services