David Noton – Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

L'ambassadeur Canon David Noton a pris cette photo du Cerro de Siete Colores (la colline aux sept couleurs) à Purmamarca, dans la Quebrada de Humahuacha, province de Jujuy (Argentine), au lever du soleil. « J'ai pris la photo en utilisant la silhouette forte d'un cactus à l'avant-plan et le village en contrebas », nous dit David. « Mon choix d'objectif pour cette ronde matinale fut le Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM, un objectif qui se trouve aujourd'hui pratiquement toujours dans le sac de mon appareil photo. Il offre une incroyable résolution d'un bord à l'autre, même avec une ouverture maximale, une plage focale appropriée et une qualité de conception durable. Je me suis méticuleusement positionné et j'ai fait la mise au point, puis j'ai attendu que la lumière peigne les rochers colorés situés de l'autre côté de la vallée. En quelques minutes, une forte lumière de côté a baigné ma composition, exactement comme je l'avais imaginé, avec quelques nuages duveteux en bonus. » © David Noton

David Noton – Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

« Malgré la quantité incroyable de photos de Durdle Door [à Dorset, en Angleterre] que j'ai prises, je n'avais jamais essayé de capturer la Voie Lactée par-dessus le symbole de la Côte jurassique de Dorset », remarque le photographe David Noton. « J'ai appris que le 15 août 2017, le centre galactique de la Voie Lactée (sa partie la plus lumineuse) serait visible... J'avais eu de bons échos des capacités nocturnes du Canon EOS 5D Mark IV, alors j'ai décidé de vérifier par moi-même si tout était bien vrai. Pour les photos de ciel prises la nuit – quand il est nécessaire d'absorber un maximum de lumière des étoiles lors d'une exposition de moins de 20 secondes – la qualité des objectifs est capitale, et plus la plage d'ouverture est large et la vitesse rapide, mieux c'est. J'avais déjà testé l'objectif EF 16-35mm f/2.8L III USM et j'avais été impressionné par sa performance d'un bord à l'autre, avec son ouverture maximale de f/2.8, même à sa distance focale la plus longue de 16 mm. J'avais une composition en tête, dans laquelle l'arc de la Voie Lactée dans le ciel s'équilibrerait avec la courbe de la plage et la Durdle Door en contrebas. Avec mon objectif 16-35mm à son plus grand angle et ouvert au maximum, je me suis positionné, puis j'ai fait la mise au point sur les lumières au loin, en zoomant sur l'image en mode Visée par l'écran pour vérifier la précision, puis j'ai bloqué la mise au point en passant en mode manuel. J'ai réglé les paramètres, vérifié que tout était à niveau, ajusté la composition et attendu le moment magique. » © David Noton

Guia Besana – Canon EF 40mm f/2.8 STM

L'ambassadrice Canon Guia Besana a pris cette photo lors d'un voyage à Longyearbyen, Svalbard, en Norvège, le 15 février 2018. « Je me dirigeais vers ma voiture après avoir marché pendant cinq heures, et tout à coup, je me suis tournée vers la mer et j'ai croisé le regard de ce cerf arctique », raconte Guia. « On était au milieu de nulle part et la lumière était si délicate. L'objectif Canon EF 40mm f/2.8 STM est idéal pour prendre ce genre de photos, car c'est un objectif léger, facile à transporter, polyvalent et silencieux. C'est l'un de ces objectifs qui facilite tellement les choses que l'on n'a même pas besoin de remettre l'appareil photo dans son sac, et cela permet de ne manquer aucune opportunité. Il réagit aussi très bien quand il y a peu de luminosité. » © Guia Besana

Jérôme Sessini – Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

L'ambassadeur Canon Jérôme Sessini a photographié des manifestants défilant dans le centre-ville de Kiev, le 10 décembre 2017, et réclamant la destitution du président Petro Poroshenko et la libération de l'ancien président Mikheil Saakashvili, arrêté le 8 décembre 2017. © Jérôme Sessini

Audun Rikardsen – Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

« Cette photo a été prise dans le fjord proche de mon domicile, en dehors de Tromsø, dans le nord de la Norvège, en décembre 2015. La température était de -18°C et étant donné le taux extrêmement élevé d'humidité dans l'air, il faisait si froid que pratiquement tous les bateaux revenaient à terre », explique l'ambassadeur Canon Audun Rikardsen. « De ma fenêtre, je pouvais voir la brume sur l'eau, et dans la faible luminosité d'après-midi de la nuit polaire, j'arrivais à apercevoir l'ombre d'orques chassant le hareng. J'ai empoigné mon appareil photo et mon flash, et j'ai sauté dans mon bateau pour saisir cette occasion. C'était une photo dont j'avais toujours rêvé. J'ai choisi l'objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM car je savais que j'allais pouvoir m'approcher des orques dans la brume, et j'avais besoin d'un objectif solide et fiable pour tenir bon dans des circonstances aussi extrêmes. Je n'ai pas tout à fait réussi à voir les orques dans la pénombre de l'après-midi, alors j'ai pré-réglé la mise au point et j'ai pris des photos à l'aveugle dans la direction où j'entendais leur respiration. J'ai eu beaucoup de chance d'obtenir ce résultat. C'est devenue l'une de mes photos préférées et un cliché signature pour moi. Elle a aussi été récompensée dans différents concours de photos internationaux. » © Audun Rikardsen

Audun Rikardsen – Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Lors des derniers hivers, des centaines de baleines à bosse sont arrivées à Tromsø, dans le nord de la Norvège, pour se nourrir de harengs », indique l'ambassadeur Canon Audun Rikardsen. « Elles arrivent pendant la nuit polaire, quand le soleil ne dépasse pas l'horizon, par des conditions météorologiques et de luminosité compliquées. Le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM est mon objectif préféré pour photographier les baleines pendant cette période, grâce à sa résistance, sa grande ouverture et sa mise au point précise, même dans des conditions de très faible luminosité. Les résultats sont toujours là, même dans les conditions les plus difficiles ! » © Audun Rikardsen

Audun Rikardsen – Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

Le cliché « Night Feeding » présente des baleines à bosse se nourrissant de harengs pendant la nuit polaire. « Étant donné la météo instable et le peu de lumière disponible pendant la nuit polaire, dans le nord de la Norvège, la plupart des baleines à bosse se nourrissent quand il fait noir, ce qui en fait des sujets difficiles pour les photographes. © Audun Rikardsen

Clive Booth – Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

De fortes tempêtes balayent la côte à Port Wemyss, sur l'île d'Islay, dans les Hébrides intérieures, en Écosse. « Ma période préférée de l'année pour visiter Islay, c'est pendant les mois d'hiver, quand il y a un énorme contraste dans la météo et la lumière ; sur une seule journée, vous pouvez avoir du soleil, des nuages, de la brume, de la pluie, de la grêle et de la neige » nous dit l'ambassadeur Canon Clive Booth. « Mes appareils photo et mes objectifs sont très souvent exposés aux éléments, et ils ne me laissent jamais tomber. » © Clive Booth

Eddie Keogh – Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM

L'ambassadeur Canon Eddie Keogh a utilisé l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM pour immortaliser cette scène à l'atmosphère éthérée, pendant un match de foot entre Yacht Tavern et CDA, à Southampton (Angleterre), le 11 décembre 2016. Les photos d'Eddie, illustrant des matchs du dimanche matin à travers tout le Royaume-Uni, ont remporté le prix Highly Commended, dans la section Specialist Sports Portfolio du Sports Journalist Awards 2016. © Eddie Keogh

Articles liés

Tout afficher