LES HISTOIRES

Une « photographie de guerre » lors de la campagne américaine de 2016

La venue du président Obama était le principal événement d'un rassemblement en faveur d'Hillary Clinton sur le campus de l'Université internationale de Floride à Sweetwater, à Miami. Cette photo prise le 3 novembre 2016 montre tous les accessoires autour du président, notamment les sacs et les badges. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. © Alan Mozes

Le 3 novembre 2016, cinq jours avant l'élection présidentielle américaine, le photographe politique et de voyage Alan Mozes a assisté à un rassemblement à l'Université internationale de Floride, à Miami. Le président Barack Obama y a prononcé un discours impressionnant, devant un public composé de milliers d'étudiants. Alan se trouvait dans la foule, à droite de la scène. Lorsqu'il a aperçu un bébé adorable, il s'est placé près de lui, devinant ce qui allait se passer ensuite.

Il espérait que Barack Obama se dirige vers lui, voie le bébé et que la foule ne le gêne pas. Ainsi, le photographe imaginait dans sa tête le cliché parfait du président avec ce nourrisson. « C'était quitte ou double », se souvient Alan. La foule était si dense qu'il n'aurait pas pu se déplacer si Barack Obama avait changé de direction.

While working the crowd at one of his speeches, Obama meets a baby girl, playfully allowing the child's hand to press against his face.
Ce cliché a été pris sur le terrain de basketball du campus de l'Université internationale de Floride, juste après la fin d'un discours du président Obama, qui encourageait une foule réunissant des milliers de personnes à profiter du système de vote anticipé. Photo prise le 3 novembre 2016 avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. © Alan Mozes
A shot of Hillary Clinton as she greets members of a crowd at a Florida rally.
Le 26 octobre 2016, moins de deux semaines avant le jour de l'élection, la secrétaire d'état Hillary Clinton avait terminé son discours d'une demi-heure dans un gymnase du campus de Palm Beach State College à Lake Worth, en Floride. Elle s'est ensuite entretenu avec des membres de la foule, tandis que résonnait la chanson Rise Up d'Andra Day. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. © Alan Mozes

Un mal pour un bien

Malheureusement, Alan n'a pas pu prendre cette photo. Mais il reconnaît qu'avec son appareil Canon EOS 5D Mark III et son objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM, il a pu en obtenir une encore meilleure. Ainsi, au moment même où il allait prendre cette photographie, une femme est entrée dans son champ. « Elle m'a rendu service, analyse-t-il, car cette image d'une main de bébé anonyme sur le visage de l'homme le plus puissant est bien plus intéressante que toutes celles que j'aurais pu imaginer. Elle permet de focaliser toute l'attention sur le président, son caractère et la connexion sincère qu'il établit avec les autres dans la foule. »

C'EST COMME SAUTER DANS UN TRAIN QUI ROULE À 200 KM/H.

La raison pour laquelle Alan a pu prendre cette photo remonte à la précédente campagne présidentielle américaine, en 2012. À cette époque, Alan était un simple photographe amateur. Il voulait participer à la campagne de Barack Obama, qui briguait un second mandat. Remplir des enveloppes, effectuer des appels téléphoniques, peu lui importait. Un de ses amis de Washington DC lui a permis d'intégrer la campagne, qui battait son plein au Nevada. « C'est comme sauter dans un train qui roule à 200 km/h », plaisante Alan. « À l'époque, je travaillais encore avec du matériel d'assez mauvaise qualité. Pourtant, en à peine 48 heures, je vous jure que l'on me proposait de prendre des photographies pour la presse nationale. »

Vice President Joe Biden talking to a supporter, having just finished delivering a speech at an outdoor event at Palm Beach State College in Florida.
Le vice-président Joe Biden venait de terminer un discours empreint de sincérité lors d'une manifestation en plein air sous un soleil éclatant à Palm Beach State College en Floride. « J'ai pris cette photo à tout juste 24 mm, explique Alan, alors qu'il ralentissait pour donner l'accolade à un militant. » Photo prise le 2 novembre 2016 sur le Canon EOS 5D Mark III avec un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. © Alan Mozes
Obama is captured in extreme close-up while talking to a crowd member at one of his rallies.
Cinq jours avant l'élection, le 3 novembre 2016, le président Obama « a lancé un appel vibrant devant une foule d'environ 4 500 personnes », se souvient Alan. « Après sa descente du podium, j'ai eu environ trois minutes pour prendre quelque gros plans. C'est le dernier plan serré que j'ai obtenu avant qu'il ne tourne les talons pour partir. » Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. © Alan Mozes

Quand Alan a rejoint la campagne en 2016, il était équipé d'un appareil Canon EOS 5D Mark III avec toute une gamme d'objectifs. Il a obtenu un « accès total » à toutes les grandes personnalités qui ont participé à la campagne d'Hillary Clinton, et en particulier au président Obama. Les journées étaient longues et commençaient souvent à 5h du matin pour finir à minuit. De plus, lorsqu'un orateur descendait de scène, la foule le poussait et le bousculait beaucoup, si bien qu'Alan devait « lutter comme pendant une guerre civile ». Il n'avait pas la place nécessaire pour utiliser un monopode ou un trépied, c'est pourquoi il devait choisir ses objectifs avec soin. Alan voulait que son matériel lui offre une flexibilité optimale pour immortaliser les moments intimes qu'il aime tant.

Son choix s'est donc porté sur l'objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM. « Son excellente lentille capture des images nettes avec une distorsion minimale. Pour ce type de photographies, la profondeur de champ que je perdais était largement compensée par la flexibilité et la capacité à réussir l'image que j'obtenais en parallèle. »

Il réservait ses objectifs Canon EF 50mm f/1.8 STM et Canon EF 85mm f/1.8 USM aux portraits. Ainsi, il a utilisé ce dernier pour prendre en photo Elmira Gilbert, la femme de 101 ans qu'il a rencontrée lors du rassemblement en faveur d'Hillary Clinton à Palm Beach State College à Lake Worth, en Floride. Il disposait d'un meilleur accès et de plus de temps et de place pour préparer cette photo. Il a donc pu opter pour une focale fixe qui lui a permis d'obtenir une perspective naturelle, une grande profondeur de champ et une mise au point centrale nette qui met particulièrement en valeur les détails du visage.

A close-up, black and white shot of 101-year-old voter Elmira Gilbert.
Cette photo d'Elmira Gilbert, 101 ans, a été prise le 26 octobre 2016 alors qu'elle écoutait le discours d'Hillary Clinton au Campus de Palm Beach State College. « Elmira venait juste de déposer son bulletin de vote d'électeur absent pour Hillary Clinton », précise Alan. Photo prise avec le Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 50mm f/1.8 STM. © Alan Mozes

Alan a également utilisé l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, car il est « très rapide et idéal quand on ne peut pas ou ne veut pas s'approcher, sans compter son incroyable stabilisation de l'image ». Il s'en est donc servi quand il était plus loin de l'action et lorsque la foule était moins gênante, notamment lors du discours d'Hillary Clinton sous la pluie à Pembroke Pines, en Floride. Cet objectif permet également de prendre de bonnes photos de la foule : « Avec un excellent téléobjectif comme le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, j'ai pu prendre des photos sans que le sujet me voie. »

Pour ses gros plans intimes de Barack Obama à l'Université internationale de Floride, il a utilisé l'objectif Canon EF 24-105mm f/4L IS USM à 1/200 et f/5.6. « Je pensais que ces paramètres pouvaient convenir tout en permettant une mise au point satisfaisante », explique Alan. La lumière ambiante était faible lorsque Barack Obama est descendu de scène pour se mêler à la foule, mais il n'a pas utilisé son flash Canon Speedlite 600EX II-RT. Ce ne fut pas un problème. « La qualité des images obtenues avec l'appareil Canon EOS 5D Mark III avec une valeur ISO de 2000 est remarquable », commente le photographe à propos de l'absence de grain. Après avoir effectué quelques essais à l'avance en devinant où se trouverait Barack Obama, il ne pouvait pas modifier ses paramètres de toute la séquence, qui n'a pas été longue : « J'ai commencé à prendre des photos à 11h59 et j'ai terminé à 12h02. »

À l'Université internationale de Floride, Alan a réalisé deux types de photographies : des clichés pour la campagne, à savoir des plans larges et en couleur, adaptés aux réseaux sociaux, et d'autres plus intimes et personnels, qu'il qualifie d'« images vraiment sincères qui présentent quelque chose d'inattendu et de révélateur… un moment authentique qui n'était ni écrit, ni prévu. » La photo de Barack Obama avec le bébé constitue exactement l'un de ces moments.


Pour en savoir plus sur le dernier appareil photo de la série 5D, visitez la page produit du Canon EOS 5D Mark IV.

Rédigé par Gary Evans


Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'évènements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement et de la gratuité des frais de retour pour les services d'entretien. Ils peuvent également profiter d'offres régulières exclusives réservées aux membres.

En savoir plus et s'inscrire

A CPS member looking pleased with his Canon photography equipment

Articles liés

Tout afficher