Young gypsy child stands in a shaft of light

Paolo Pellegrin

La vie en basse lumière

Paolo Pellegrin
Paolo Pellegrin

Ambassadeur


Le célèbre photojournaliste de l'agence Magnum et Ambassadeur Canon Paolo Pellegrin nous parle de sa première utilisation du nouvel EOS 5D Mark IV, et le compare aux reflex précédents de la série EOS 5D.

Lorsqu'il réalise ces célèbres photographies documentaires, Paolo Pellegrin a une façon unique de se mettre dans la peau de ses sujets pour en révéler les moments les plus intimes. Son approche nécessite autant de tact et de diplomatie que d'expertise en matière d'appareil photo. En fait, la capacité de Paolo à établir un lien avec ses sujets est essentielle pour qu'ils lui fassent confiance et le laissent entrer dans leur vie.

Lors de l'une de ses dernières aventures, Paolo a emmené un modèle en pré-production de l'EOS 5D Mark IV à Rome, en Italie, où il a passé du temps auprès d'une famille tsigane de la ville éternelle, pour capturer sa vie quotidienne et sa culture. Ce projet est un exemple parfait de la raison pour laquelle Paolo entretient une relation si longue et si fructueuse avec la série EOS 5D : des appareils photo offrant une combinaison de qualité d'image plein format, de performances réactives et une portabilité lui permettant de saisir aussi bien des portraits de rue que des paysages en basse lumière.

Lorsque nous avons parlé à Paolo de son expérience avec ce nouvel appareil photo, il était déjà occupé à photographier la situation en Irak, travaillant dans des villes comme Ramadi et Fallujah. Au bout d'une ligne téléphonique grésillante, il nous a donné ses premières impressions...


« J'utilise la série EOS 5D depuis mes débuts, et j'ai vu l'évolution de ces appareils photo au fil des années », explique Paolo. « Bien que je n'aie utilisé l'EOS 5D Mark IV que pendant quelques jours à Rome, il m'a véritablement fait forte impression, surtout en basse lumière. »

Cela pourrait également vous intéresser

Beaucoup de photos prises par Paolo à Rome ont été réalisées après la tombée de la nuit, c'est pourquoi il a privilégié les objectifs de qualité aux zooms. « L'une des choses que j'ai remarquée immédiatement est la réactivité de l'autofocus lorsque je prenais des clichés dans des endroits sombres. C'est un avantage considérable pour moi ! » ajoute-t-il. « Cerise sur le gâteau, l'image est également de meilleure qualité dans ces conditions. Ma première impression quand j'ai regardé les fichiers RAW a été la réduction du bruit par rapport au modèle précédent et la multitude de détails visibles dans les ombres. »

Les prises de vue en mouvement confèrent également une importance beaucoup plus grande à la qualité de l'écran LCD. Grâce à son écran tactile haute résolution de 3,2 pouces, l'EOS 5D Mark IV montre la qualité des fichiers enregistrés par Paolo dans les moindres détails, pour lui permettre de les examiner et de les modifier même en voyage, sans avoir à ouvrir son ordinateur portable.

Paolo a tout particulièrement apprécié le grand nombre de pixels de l'EOS 5D Mark IV. « Je fais beaucoup de grandes impressions pour les expositions. Alors plus il y a de pixels, mieux c'est ! » commente-t-il.

"« Je l'utilise pratiquement tout le temps, tant à l'intérieur et l'extérieur. Je pense que c'est l'une des meilleures caractéristiques de cet appareil photo. »"

Rester simple

Paolo réalise ses prises de vue avec un nombre limité d'objectifs de qualité, favorisant leur qualité d'image, leur rapidité d'ouverture et la créativité plutôt que d'utiliser une seule longueur focale trop restrictive. « J'utilise généralement des objectifs de 28 mm, 35 mm et 50 mm », révèle-t-il. « Je possède les versions rapides EF35mm f/1.4L II USM et EF50mm f/1.4L II USM de ces deux objectifs, et j'aime aussi utiliser l'EF28mm f/2,8 II USM, qui est tout petit. »

On trouve également dans le sac de Paolo l'EF24-70mm f/2.8L II USM (« Bien que je ne sois pas très fan des zooms, c'est vraiment un super objectif ! ») et l'objectif « pancake » EF40mm f/2.8 STM, qui tient son surnom de son design minimaliste.

Lorsqu'on examine son sac, le rôle que joue le matériel dans le style de travail discret de Paolo devient évident. Il aime rester léger et discret, pour être capable de réagir rapidement sans attirer l'attention. Et les fonctionnalités du nouveau Canon EOS 5D Mark IV peuvent également s'avérer très utiles. Prenez par exemple son mode Déclench. silencieux, une évolution de la technologie que l'on retrouve dans les appareils photo 5D précédents. « "Lorsque Canon a introduit le mode Déclench. silencieux, cela a véritablement tout changé pour moi », explique Paolo. « Je l'utilise pratiquement tout le temps, tant à l'intérieur et l'extérieur. Je pense que c'est l'une des meilleures caractéristiques de cet appareil photo. »

Paolo a également apprécié la possibilité nouvelle de transférer rapidement les images sur une tablette grâce au mode Wi-Fi/NFC de l'EOS 5D Mark IV. Il sait que grâce à cette nouveauté de l'appareil photo, s'il devait partager rapidement son travail ou photographier à distance, l'application Connect de Canon lui permettrait de le faire en toute simplicité.

Low light candid of gypsy men with EOS 5D Mark IV
Pris avec EOS 5D Mark IV
  • f/2.8
  • 1/200
  • 3200

L'EOS 5D Mark IV est un appareil photo largement personnalisable et, bien que Paolo ait seulement eu le prototype en sa possession pendant quelques jours, il a déjà pu ressentir tous les bienfaits de sa maniabilité améliorée. « J'ai été agréablement surpris par l'écran tactile. Je ne connaissais vraiment rien à ça avant d'avoir eu l'appareil photo entre les mains », ajoute-t-il en riant. « Mais c'est très rapide à maîtriser et j'aime la manière de rechercher les images et de zoomer pour vérifier les détails."

« Je n'ai pas eu beaucoup de raisons d'utiliser le Wi-Fi intégré et le GPS, mais j'imagine que cela pourrait m'être utile à l'avenir. Le GPS est une fonctionnalité intéressante et me serait utile pour essayer de cartographier les sites visités, comme dans le désert du Moyen-Orient. »

"« Lorsque Canon a introduit le mode Déclench. silencieux, cela a véritablement tout changé pour moi. »"

Paolo Pellegrin photographs gypsy children with EOS 5D Mark IV

En parlant avec Paolo, il apparaît clairement que ce n'est pas une seule caractéristique qui rend la série EOS 5D aussi attrayante pour les photojournalistes. C'est plutôt la polyvalence de ces appareils photo : des reflex qui peuvent tout faire et le faire bien. Et l'EOS 5D Mark IV est bien placé pour suivre les traces de ses innovants prédécesseurs.

Il ajoute : « Vraiment, pour moi, le principal atout est la taille des fichiers et la qualité de ces fichiers, surtout en basse lumière. Mais aussi l'autofocus, de plus en plus performant à chaque version. Je n'ai pas pu emmener l'appareil photo avec moi ici en Irak, mais j'aurais vraiment bien aimé. Je suis impatient de pouvoir m'en servir de nouveau... »

Ambassadeurs et leurs histoires

Canon Ambassador Lorenzio Agius uses EOS 5D Mark IV

De l'inspiration

Découvrez le fonctionnement de l'EOS 5D Mark IV grâce à des photographes professionnels

Découvrir davantage