ACTUALITÉS

Les inscriptions à l'édition 2018 de la bourse Ian Parry sont ouvertes

Des soldats des forces spéciales irakiennes observent la scène après l'explosion d'une voiture piégée de l'ISIS, qui est parvenue à atteindre leurs lignes dans le quartier d'Al-Andalus de Mossoul-Est, en janvier 2017. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM. © Ivor Prickett / Panos Pictures

Les inscriptions à l'édition 2018 de la bourse Ian Parry, qui a pour but de soutenir les jeunes photojournalistes talentueux, sont ouvertes. Si vous êtes un(e) photographe âgé(e) de moins de 24 ans ou un(e) étudiant(e) en photographie à temps complet, vous pouvez y participer, mais faites vite : le délai est fixé au 28 juillet 2018.

Ce concours gratuit, qui entre dans sa 28e année, offre deux récompenses : le Ian Parry Award for Achievement et le Ian Parry Award for Potential. Les participants doivent envoyer un portfolio et une proposition de projet. Les gagnants des deux catégories remportent 3 500 $ et un équipement Canon pour mener à bien leurs projets. Leurs images seront également exposées dans une grande galerie de Londres et publiées dans le Sunday Times Magazine.

Cette bourse a été créée pour rendre hommage à la vie et à l'œuvre de Ian Parry, un photojournaliste décédé à l'âge de 24 ans alors qu'il était en mission pour le Sunday Times, au cours de la révolution roumaine de 1989. Ce concours a lancé les carrières de différents photojournalistes, aujourd'hui couronnés de succès, et bénéficie du parrainage de Sir Don McCullin.

« Remporter le Ian Parry Award a été un coup de pouce inestimable en 2007, alors que je débutais ma carrière de photographe », explique Ivor Prickett, un photojournaliste irlandais récemment nommé Ambassadeur Canon, finaliste du prix Pulitzer et gagnant de la catégorie World Press Photo. « C'était la première année après l'obtention de mon diplôme universitaire. Obtenir cette reconnaissance m'a non seulement permis de gagner en confiance, mais aussi de faire connaître mon nom et de commencer à décrocher des missions payées. »

Photojournalist Ivor Prickett stands in a camp at sunset, taking a photo with his Canon camera and lens.
Ivor Prickett, ancien gagnant du prix Ian Parry, sur le terrain avec son équipement Canon. Selon lui, la reconnaissance et la plate-forme que le prix lui a apportées ont lancé sa carrière dans le photojournalisme. © Ivor Prickett
Christian Ziegler’s

Recevoir la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

« La somme et la plate-forme que la bourse m'a données m'ont permis de poursuivre mon projet à long terme dans les Balkans et m'ont donné la possibilité d'exporter mon travail à Londres. J'ai ainsi pu rencontrer un grand nombre de personnes importantes, qui avaient envie d'aider. À cette époque où j'avais beaucoup de difficultés à faire publier mon travail, savoir que mon projet serait exposé et vu a été une motivation inestimable. De plus, le financement m'a permis de ne pas chercher à gagner de l'argent avec mon travail personnel, et de suivre simplement mes intérêts du moment. »

World Press Photo inscrira automatiquement le vainqueur de l'Award for Achievement à sa Joop Swart Masterclass, qui se déroulera à Amsterdam. Le gagnant de l'Award for Potential bénéficiera quant à lui d'un mentorat d'une année par Marcus Bleasdale, photojournaliste britannique et ancien gagnant de la bourse Ian Parry.

« Je ne dirai jamais assez combien le fait de gagner le prix Ian Parry a joué un rôle important au début de ma carrière », explique M. Bleasdale. « Cela a marqué le début de tout. C'est le concours le plus important auquel j'ai participé et il est dirigé par des personnes extraordinaires, qui le maintiennent au fil des ans. Je suis fier d'être associé à Ian et à sa famille. Ces amitiés vous soutiendront pendant de nombreuses années après votre participation. »

Cette année, la juge invitée est Elisabeth Biondi, qui a été éditrice des visuels du New Yorker pendant 15 ans. Elle a également occupé le poste de directrice de la photographie chez Vanity Fair et Geo Magazine en Allemagne. Elle est aujourd'hui conservatrice, écrivaine et enseignante indépendante.

Une cérémonie spéciale de remise des prix aura lieu dans un site prestigieux près du Tower Bridge à Londres. De plus, l'Incite Project ajoutera les images gagnantes à sa collection, avec une invitation pour une visite privée.

Le concours joue un rôle important pour attirer l'attention sur des problèmes souvent ignorés par les médias grand public. L'année dernière, l'Award for Achievement a été attribué à Sharafat Ali, dont les photographies documentaient des manifestations anti-Inde au Cachemire qui ont coûté la vie à des centaines de personnes. L'Award for Potential 2017 a été remis à Tafadzwa Ufumeli, qui a immortalisé des manifestations violentes à Epworth, une banlieue est de Harare au Zimbabwe.

« Je recommande sans hésiter cette bourse aux jeunes photographes qui débutent », explique M. Prickett. « Elle est enracinée dans l'histoire. La famille, qui regroupe les anciens gagnants et les parrains, est une communauté soudée de personnes influentes prêtes à apporter leur aide, dans un secteur où il peut souvent être difficile de trouver ses marques. »

L'inscription est gratuite ; les photographes doivent envoyer un portfolio de 12 images et une proposition de projet d'ici le 28 juillet 2018. Visitez le site www.ianparry.org pour en savoir plus.

Rédigé par Tom May


Articles liés

Tout afficher

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'évènements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement et de la gratuité des frais de retour pour les services d'entretien. Ils peuvent également profiter d'offres régulières exclusives réservées aux membres.

En savoir plus et s'inscrire

A CPS member looking pleased with his Canon photography equipment