Model poses next to flowers

Lorenzo Agius

La dynamique fait la différence

Lorenzo Agius
Lorenzo Agius

Ambassadeur


L'appareil photo EOS 5D Mark IV excelle dans de nombreux domaines. Cependant, c'est entre les mains du photographe portraitiste Lorenzo Agius qu'il révèle ses performances d'exception, avec une combinaison unique de vitesse, de qualité et de flexibilité qui ouvre la voie à des méthodes de travail vraiment inédites.

Lorenzo Agius est un homme très occupé, entre les sessions de photos de mode et les séances de portraits pour le compte de prestigieux clients. Néanmoins, lorsque l'occasion d'essayer l'un des tout premiers modèles en préproduction de l'appareil photo EOS 5D Mark IV s'est présentée à lui, il n'a pas hésité à lui réserver une place dans son emploi du temps.

Le temps d'un long weekend, il a réussi à organiser deux séances : une dans son studio et une autre à l'extérieur. De cette façon, il allait pouvoir mettre l'appareil photo à l'épreuve en testant chacune de ses nouvelles fonctionnalités. Son verdict ? « Je n'ai trouvé quasiment aucun défaut à cet appareil photo », nous a-t-il déclaré, avant d'ajouter que sa vitesse et sa qualité forment une association remarquable. « Je prends des photos bien plus vite qu'avec mon EOS 5DS, c'est un avantage non négligeable. Dans le domaine de la mode et des portraits, il peut être nécessaire de capturer davantage d'images par seconde pour saisir le moment parfait. »

L'EOS 5D Mark IV enregistre des images RAW de 30 millions de pixels à une vitesse pouvant atteindre 7 im./s. Le traitement de cette formidable quantité de données est assuré par le processeur DIGIC 6+ qui participe également à l'amélioration de la qualité de l'image. « Lors de ma session en extérieur, j'ai tout de suite remarqué que les images disposaient d'une plus grande plage dynamique. Si les niveaux de luminosité changent de manière imprévisible ou si le sujet se retrouve moins bien exposé, je sais que je vais pouvoir raviver cette lumière en post-production sans altérer la qualité de l'image.

Cela pourrait également vous intéresser

C'est une chose que nous remarquons seulement maintenant, pendant la retouche des images de ces séances, alors que nous les examinons attentivement. Je suis moi-même souvent confronté à des situations imprévisibles durant les prises de vue sur site. Si la meilleure expression du visage de mon sujet pâtit d'un éclairage insuffisant, je dois être en mesure de rattraper le cliché. Avoir de la marge de manœuvre est indispensable dans mon métier. Et cet appareil photo répond à ce besoin. »

Cette flexibilité et la possibilité de rattraper des situations inattendues se retrouvent également à d'autres niveaux des caractéristiques de l'EOS 5D Mark IV. « J'ai toujours considéré l'EOS 5D Mark III comme un appareil très efficace en matière de traitement des images ISO. J'appréciais de pouvoir l'utiliser jusqu'à 1500, voire 1800 ISO. Mais à sensibilités équivalentes, l'EOS 5D Mark IV se révèle nettement meilleur et je suis certain qu'il peut monter beaucoup plus haut. Cette souplesse me permet de choisir librement l'ouverture et la vitesse d'obturation, quelle que soit la situation », ajoute-t-il.

« Je ne vous ai pas parlé des fichiers RAW double pixel, une possibilité formidable ! » s'exclame-t-il. « J'aime beaucoup les prises de vue avec une grande ouverture et une faible profondeur de champ, mais la marge d'erreur reste très étroite si vous utilisez des objectifs tels que l'EF 85mm f/1.2L II USM en ouverture maximale. Il est extrêmement frustrant de perdre un cliché potentiellement excellent parce qu'un œil est flou ou que le sujet a légèrement bougé juste avant la prise de vue. Grâce au fichier RAW double pixel, je suis en mesure d'ajuster ce point de netteté essentiel après l'avoir capturé.

"Honnêtement, je ne vois pas comment Canon pourrait faire mieux après cet appareil. Je suis soulagé de ne pas être celui qui devra relever ce défi. »"

« Je peux désormais sauver ces clichés pour m'assurer les meilleurs moments de la séance en dépit de tout problème d'éclairage, d'exposition ou de mise au point. Ce que je préfère dans cet appareil photo, c'est le temps qu'il me fait gagner, avec les occasions et la plus grande liberté qu'il offre. J'ai plus de garanties de réussir ma photo, ce qui est un atout fondamental. Lorsque vous ne disposez que de quelques minutes avec une célébrité, vous ne pouvez pas vous permettre de manquer une seule occasion. Canon me protège désormais de l'affront d'une image floue ou mal exposée, ils ont toute ma gratitude ! ».

Une autre perspective

Comme d'autres appareils photo EOS récents, l'EOS 5D Mark IV permet de suivre le déplacement des sujets dans le cadre avec la visée par l'écran, tout en ajustant la mise au point afin qu'ils restent nets. Même si cette technologie semble plutôt destinée aux vidéastes, Lorenzo s'en est lui aussi servi pour ses prises de vue.

« Avec l'appareil photo monté sur trépied et la visée par l'écran, je peux verrouiller la mise au point sur le visage de mon sujet. J'ai ainsi la possibilité de prendre des photos sans regarder dans le viseur ni même me tenir près de l'appareil. De cette façon, je profite d'une bien meilleure interaction avec les personnes que je photographie », nous explique-t-il. « Je retire l'appareil photo de l'équation pour échanger avec mon sujet à un niveau très personnel. »

Studio image of pink silk woman with EOS 5D Mark IV
Pris avec EOS 5D Mark IV
  • f/9.0
  • 1/125
  • 200

C'est ainsi que Lorenzo a utilisé la visée par l'écran à distance à l'aide d'une tablette connectée à l'EOS 5D Mark IV via le Wifi, grâce à l'application Canon Camera Connect. Cette fonctionnalité lui permet de contrôler l'appareil photo et de capturer des images à distance, une expérience qu'il compare à l'utilisation d'appareils photo grand format.

« Ça nous ramène à l'époque de photographes tels que Richard Avedon : il ne regardait pas à travers l'objectif de son appareil photo 10x8 lorsqu'il s'en servait, parce que c'était impossible. Il se tenait à côté et discutait avec son sujet. C'est exactement ce que j'ai fait avec l'EOS 5D Mark IV. C'était impressionnant ! J'obtiens une netteté parfaite et de meilleures expressions. J'avais l'impression d'avoir un pointeur et un éclairagiste avec moi, sauf que je prenais des photos. »

Lorenzo nous confie que cette manière de travailler lui rappelle les pratiques plus lentes et plus réfléchies de la photographie argentique. « Le numérique vous donne un petit côté automatique : vous appuyez sur un bouton et si le cliché ne vous convient pas, vous réussirez mieux le prochain ou celui d'après. Vous finirez bien par obtenir l'image souhaitée, mais cette méthode révèle une certaine forme de paresse. Prendre des photos plus lentement, en accordant toute mon attention à mon sujet, a généré un taux de réussite bien supérieur. D'une certaine façon, j'avais plus conscience de la prise de vue.

"Je retire l'appareil photo de l'équation pour échanger avec mon sujet à un niveau très personnel. »"

Lorenzo Agius photographs with EOS 5D Mark IV

L'appareil idéal ?

L'EOS 5D Mark IV est souvent décrit comme un appareil photo « polyvalent ». Lorenzo approuve et souligne que cette polyvalence n'a pas été obtenue au prix de compromis. « Quel que soit votre type de photographie, je pense que cet appareil photo peut vous apporter quelque chose et vous ouvrir de nouveaux horizons », affirme-t-il. « Si vous êtes journaliste et que vous photographiez souvent en basse lumière, vous allez adorer ses incroyables capacités en termes de sensibilité. Si vous êtes photographe de sport ou animalier, vous apprécierez les prises de vue à 7 im./s et le système d'autofocus similaire à l'EOS-1D X Mark II. Si vous réalisez des portraits comme moi, vous allez pouvoir faire absolument tout ce que vous voulez avec un seul appareil photo. »

« Mise au point, vitesse et qualité d'image. Mes assistants et opérateurs numériques m'ont vu utiliser l'appareil, et les fichiers qu'il produisait les ont impressionnés. Ils étaient bouche bée », nous raconte-t-il.

Lorenzo possède également deux appareils photo EOS 5DS. « Je pense que je les utiliserai lorsque j'aurai vraiment besoin d'une résolution supérieure, pour les affiches publicitaires par exemple. Cependant, l'EOS 5D Mark IV est plus rapide, dispose d'une plage dynamique plus large et offre une meilleure mise au point, sans parler de sa flexibilité, avec les images RAW double pixel notamment. Je crois que c'est la première fois que je me sers d'un appareil photo sans me dire qu'il manque quelque chose malgré ses qualités manifestes. »

«°Je ne ressens aucune déception, c'est clairement un autre monde. Que vous soyez professionnel ou amateur, vous obtiendrez des clichés de meilleure qualité et parviendrez à rattraper des images que vous auriez considérées comme perdues auparavant. Honnêtement, je ne vois pas comment Canon pourrait faire mieux après cet appareil. Je suis soulagé de ne pas être celui qui devra relever ce défi. »

Ambassadeurs et leurs histoires

Canon Ambassador Lorenzio Agius uses EOS 5D Mark IV

De l'inspiration

Découvrez le fonctionnement de l'EOS 5D Mark IV grâce à des photographes professionnels

Découvrir davantage