Eddie Keogh - EOS-1D X Mark II

eddie_keogh.jpg

Découvrez les héros de l'instant

Frits van Eldik

Regarder la vidéo

« Cet appareil photo est fait pour moi... »

Le photographe de sports automobiles Frits van Eldik n'a pas son égal pour capturer des sujets en mouvement rapide. Il a acquis un style unique forgé par des années d'expérience et son appareil photo doit être aussi rapide que lui. Alors que pense-t-il de l'EOS-1D X Mark II ? Il nous livre ses pensées sur la vitesse de mise au point de l'appareil photo et sa capacité à immortaliser chaque instant...

« Il est tout simplement génial ! », s'exclame Frits. Ce professionnel de la photo ne se laisse pas impressionner facilement, mais aujourd'hui, il est aux anges. Il revient tout juste d'une séance photo sur le circuit privé de Race Resort Ascari, situé près de Malaga en Espagne, où l'EOS-1D X Mark II a été mis à rude épreuve face à des bolides super puissants.

« La vitesse est vraiment le point fort de cet appareil, tant pour la mise au point que pour la fréquence d'image. C'est incroyable », s'exclame-t-il. « Et la qualité de l'image est fantastique. Même lorsque vous prenez un sujet à contrejour, les ombres recèlent une quantité étonnante de détails. La qualité du fichier est excellente et le superbe capteur de 20,2 millions de pixels, avec sa plage dynamique élevée, est vraiment stupéfiant. »

Dans son métier, Frits doit être rapide comme l'éclair et il a été très impressionné par la capacité de l'EOS-1D X Mark II à faire la mise au point plus vite qu'une Ferrari. L'appareil est capable de prendre14 prises par seconde parfaitement exposées et d'une netteté remarquable. Rien d'étonnant à ce que le photographe néerlandais se réjouisse de ce nouveau modèle.

« Quand j'ai testé l'appareil photo lors de cette séance, j'ai pu constater que toutes les images prises en rafale étaient parfaitement nettes », confie-t-il. « C'était assez extraordinaire. Quand l'appareil prend une série de photos si rapidement, la sensation est incroyable. Et lorsque vous commencez à photographier, vous savez instantanément que tout ce que vous capturez est net et que l'autofocus fait la mise au point sur le sujet en mouvement comme prévu, de sorte que vous pouvez vous concentrer sur la composition. Alors effectivement, vous pouvez compter sur l'appareil bien plus que par le passé ; vous savez qu'il est capable de faire exactement ce pour quoi il a été conçu. »

Flux de travail plus rapide, écran plus net

Avec une vitesse de rafale aussi performante, Frits pouvait l'utiliser pour ses prises de vue avec Visée par l'écran et pour la composition en toute confiance. Mais avec l'ajout de l'adaptateur Wi-Fi WFT-E8, il est allé un peu plus loin. « Je l'ai également utilisé pour déclencher l'appareil depuis une tablette, quand l'appareil photo était monté sur la voiture à l'aide d'un équipement spécial », explique-t-il. « Vous obtenez immédiatement la bonne taille d'image sur la tablette, ce qui permet de vérifier facilement la mise au point et la composition. »

Frits a immédiatement remarqué une amélioration sur l'écran de l'EOS-1D X Mark II, qui est bien supérieur à celui de l'EOS-1D X, grâce à ses 1,62 million de pixels. Frits ajoute : « Désormais, on peut vraiment vérifier la netteté à l'arrière de l'appareil photo avec une grande précision et très facilement, ce qui améliore sensiblement mon flux de travail. Je n'ai plus besoin d'attendre pour vérifier ultérieurement la netteté de l'image sur mon portable. Je peux le faire directement sur le circuit. Cette petite amélioration me change la vie de fond en comble. »

Un régal en basse lumière

Frits est habitué à travailler avec toutes sortes d'éclairages. Il était donc important de reproduire une journée de travail type sur le circuit d'Ascari, et donc de commencer très tôt...

« Au petit matin, j'attendais que le soleil se lève. J'ai réglé la sensibilité sur 16.000 ISO alors que la lumière commençait à briller sur les voitures. C'est souvent la lumière que je préfère. Elle me rappelle l'une de mes courses automobiles favorites : les 24 Heures du Mans, au lever du jour. Lorsque j'ai regardé les images, j'avais déjà le sourire avant même le petit déjeuner ! » confie-t-il en riant.

« Je me souviens avoir eu une expérience similaire quand j'avais testé l'EOS-1D X pour la première fois, il y a plusieurs années, mais je n'étais jamais allé aussi loin avec la sensibilité ISO. Avec ce nouveau capteur, je peux aujourd'hui le faire, sans craindre pour la qualité d'image. Cette plus grande plage de sensibilités et l'amélioration des performances ISO offrent vraiment de nouvelles possibilités de création, surtout quand je travaille du petit matin à la tombée de la nuit. »

« Je me suis tout de suite senti à l'aise avec l'appareil photo », explique-t-il. « Le menu est identique à l'EOS-1D X et je me sentais dans mon élément pour l'utiliser avec tous mes objectifs. Je les ai tous utilisés, l'EF 14 mm sur la voiture, l'EF 400 mm et même le zoom EF 200-400 mm avec multiplicateur 1,4x intégré. Chaque objectif a fonctionné à merveille. »

« Ce qui m'amène à une autre avancée », continue Frits. « Les 61 collimateurs AF à f/8 et l'affichage en rouges des collimateurs en continu. Ces deux améliorations font une réelle différence pour un photographe comme moi. Je travaille avec beaucoup d'objectifs longs et j'aime aussi utiliser des multiplicateurs. Le fait de pouvoir les associer à l'autofocus est très utile, et en basse lumière, les collimateurs rouge facilitent grandement le repérage des zones AF. »

Un concentré de performances

« Quant à l'autofocus, je dois avouer que le suivi de la mise au point est nettement supérieur », ajoute-t-il. « Quand une voiture s'approche de vous et vous dépasse à toute allure, habituellement le défi consiste à conserver la mise au point tout du long. Or, cela n'est plus un problème avec cet appareil photo et ses collimateurs d'autofocus plus nombreux. Dès l'instant où la mise au point est effectuée sur le sujet, elle reste verrouillée. »

« Je peux régler l'appareil précisément comme je l'entends. J'ai légèrement ajusté la sensibilité du suivi grâce aux préréglages du menu. Je les ai réglés selon mes préférences et ils ont parfaitement joué leur rôle. L'appareil photo est entièrement personnalisable. Il me facilite la vie, et dans mon travail c'est une très bonne chose ! »

« Dès que j'ai commencé à travailler avec cet appareil photo, j'ai su que je voudrais le garder. L'EOS-1D X Mark II est vraiment fait pour moi. J'ai commencé ma carrière avec l'appareil photo argentique EOS-1V et j'ai continué à utiliser des EOS-1 jusqu'à aujourd'hui. Je les ai tous testés et celui-ci est de loin le meilleur. »

« Les ingénieurs de Canon sont vraiment à l'écoute des professionnels », conclut Frits. « Quand ils m'ont demandé ce que j'attendais d'un appareil photo, j'ai été ravi de constater qu'ils m'avaient écouté. Dès que vous évoquez un souhait avec Canon, ils se mettent au travail pour concevoir une solution et ils vont même plus loin ! J'apprécie leur volonté de toujours aller au bout de leurs démarches, et même au-delà. Ça me correspond bien. »

En savoir plus sur le photographe

Afficher le profil complet