ÉVÉNEMENTS

Tendances et temps forts du festival Visa pour l'Image 2018

Projection au Visa pour l’Image 2018, 30e édition du festival de photojournalisme de Perpignan.

À l'heure où se termine la semaine des professionnels du Visa pour l'Image 2018, revenons sur les temps forts de la 30e édition du festival de photojournalisme qui s'est tenue à Perpignan.

Partenaire de Visa pour la 29e année consécutive, Canon a une nouvelle fois mis la narration visuelle à l'honneur en proposant aux visiteurs du festival des expositions, des ateliers, des tests et des discussions visant à éduquer et à inspirer les photojournalistes de demain.

« Depuis 29 ans, Canon apporte son soutien au festival Visa pour l’Image », explique Jean-François Leroy, directeur du Visa pour l’Image. « Il s'agit selon moi du meilleur et du plus important festival de photojournalisme au monde, et notre partenariat est chaque année un peu plus efficace. »

Les cinq temps forts du festival Visa pour l'image 2018.

Stands displaying photographs in an exhibition of female Canon Ambassadors’ work, in the Canon Experience Zone at Visa pour l’Image.
Regroupées sous le titre « The Women’s Eye », les œuvres de 26 ambassadrices Canon ont été présentées aux côtés du projet de Catalina Martin-Chico, lauréate du Prix Canon de la photojournaliste de l'année 2017, dont les photographies sont ici exposées sur fond noir.

1. Un hommage aux femmes photographes

Le festival a rendu cette année un bel hommage aux femmes photographes sous la forme d'une exposition des œuvres de 26 ambassadrices Canon, intitulée « The Women’s Eye » et présentée dans la zone d'expériences de Canon. Elle proposait notamment une sélection d’œuvres de la lauréate du Prix Canon de la photojournaliste de l'année dernière, Catalina Martin-Chico. Aux côtés de Laura Morton, gagnante du Prix Canon de la photojournaliste 2018, et d'Ilvy Njiokiktjien, ambassadrice Canon et également lauréate en 2011, Catalina a participé à une discussion de groupe présidée par Hilary Roberts, ambassadrice Canon et conservatrice pour la photographie à l'Imperial War Museum. La discussion s'intitulait « In Search of Balance: Women in Photojournalism ». « Aujourd'hui, de plus en plus de femmes étudient la photographie. Comment vont évoluer les choses ? », a demandé Hilary au cours d'une discussion qui s'est longuement attardée sur les changements positifs au sein du secteur.


2. L'avenir du photojournalisme

Dans le cadre de son Programme étudiant, Canon a organisé des ateliers, des conférences et des passages en revue de portfolios pour 176 étudiants venus de toute l'Europe. « Nous devons raconter de belles histoires, et cela commence par vous », déclare Thomas Borberg, éditeur en chef de la photographie du quotidien danois Politiken. Thomas fait partie des nombreuses personnalités du secteur qui ont rejoint le programme pour inspirer et éduquer la prochaine génération de photojournalistes.

A woman stands wearing a VR headset, facing the camera, immersed in the VR world while everyone else in the room is looking the other way.
La photographe Laura Morton se remémore comment, lors d'un événement happy hour, « une femme a enfilé ses lunettes de réalité virtuelle avant que l'une des personnes de l'entreprise décide de faire une petite présentation dans l'autre pièce. Tout le monde s'est retourné pour assister à la présentation et personne n'a pensé à prévenir cette femme, qui est restée plongée dans son propre monde. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM. © Laura Morton

3. Prix Canon de la photojournaliste de l'année 2018

Laura Morton, une photographe de documentaires indépendante basée à San Francisco, a reçu le Prix Canon de la photojournaliste de l'année 2018.

Pour la 18e année, la gagnante de ce prix reçoit un financement de 8000 euros pour un nouveau projet qui sera exposé en 2019 lors du festival de photojournalisme Visa pour l'Image. Le projet gagnant de Laura, intitulé « University Avenue », porte le nom d'une route qui sert de frontière entre deux modes de vie très différents. « En documentant la vie de ceux qui vivent et travaillent dans cette rue, je voulais donner un visage humain à l'inégalité des revenus et illustrer comment une communauté peut être délaissée alors même qu'elle est entourée par tant de richesses », explique-t-elle.

A Canon Professional Services technician cleans and checks a camera.
Un technicien des services professionnels Canon (CPS) vérifie et nettoie l'équipement d'un photographe au festival Visa pour l’image de Perpignan. Cette année, les CPS ont entretenu 60 produits par jour en moyenne.

4. Les services professionnels Canon (CPS) en action

Lors du festival Visa pour l’Image, les services professionnels Canon ont travaillé d'arrache-pied pour vérifier et nettoyer en moyenne 60 produits Canon par jour. Mais ce service n'est pas uniquement proposé lors des grands événements. Depuis le lancement des services professionnels Canon il y a 20 ans, les membres CPS peuvent compter sur l'aide précieuse de notre réseau de réparateurs. Pour en savoir plus, rendez-vous sur canon-europe.com/pro/canon-professional-services.


5. Le futur en marche

Le 5 septembre, Canon a dévoilé le Canon EOS R, un système hybride plein format qui redéfinit l'avenir de la photographie et du cinéma. Au sein de la zone d'expériences de Canon, les visiteurs ont pu tester la gamme EOS R, qui offre de plus grandes possibilités créatives et des moyens encore plus dynamiques de saisir chaque instant.

Rédigé par Emma-Lily Pendleton


Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant