PROFIL

Ivan D'Antonio

Un homme portant un nœud papillon lève les bras en l'air tout en penchant la tête en arrière.

Une image extraite du clip musical Brenda. Photo prise avec une caméra Canon EOS C200 équipée d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM. © Ivan D'Antonio

L'ambassadeur Canon Ivan D'Antonio est un célèbre membre de la nouvelle génération de réalisateurs italiens, qui a remporté de nombreuses récompenses internationales pour ses courts métrages, ses publicités et ses clips musicaux.

Pour Ivan, la découverte du Canon EOS 5D Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS 5D Mark IV) en 2011 a marqué un tournant dans sa carrière. Diplômé de l'Académie des beaux-arts de Florence, Ivan a toujours été intéressé par la photographie analogique et la composition musicale. Il a tout d'abord travaillé comme peintre et musicien. Cependant, après avoir acheté son EOS 5D Mark II, il a commencé à réaliser des clips musicaux pour ses amis, pendant son temps libre. Son premier court métrage a remporté la compétition La Grande Occasione de Canon Italia en 2013. Encouragé par ce succès, il a décidé de devenir réalisateur à plein temps.
Depuis, Ivan a écrit et réalisé des films aux quatre coins du monde, dont des clips pour plusieurs musiciens italiens et internationaux. Son dernier court métrage, Bolero, a été finaliste du festival du court métrage Quantum Shorts (en partenariat avec, notamment, le magazine Scientific American et le journal Nature) et a été projeté en Australie, au Canada, à Singapour et au Royaume-Uni. Bolero a également été présenté lors du festival International Peace & Film à Orlando, en Floride et lors du festival The Quarantine en Bulgarie.

Son clip musical, Naufragando, réalisé pour le groupe italien Il Management (aussi connu sous le nom « Post-operative Pain Management », gestion des douleurs postopératoires), a été sélectionné parmi les 30 meilleurs clips musicaux italiens de 2016-2017 à l'édition 2017 du festival MEI. Naufragando a également remporté le premier prix de la catégorie des clips musicaux lors du festival du court métrage Amarcort en 2017 et a été finaliste du festival Roma Creative Contest en 2017. Dans le même temps, son film Senza Fretta a été finaliste du Festival Roseto Opera Prima, du Festival du film de Floride et du Festival du film Metricamente Corto.
L'ambassadeur Canon Ivan D'Antonio.

Lieu : Italie
Domaines de spécialité : clips musicaux, publicités, courts métrages
Kit préféré :
Canon EOS C300 Mark II (désormais remplacé par le Canon EOS C300 Mark III)
Canon EOS C200
Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM
 Ivan D'Antonio's showreel.
Ivan a beaucoup accompli en peu de temps et travaille actuellement sur son premier long métrage. Il utilise la gamme de caméras Canon Cinema EOS, en les associant aux objectifs autofocus EF, choisis pour leur micro-contraste et leur rendu naturel des couleurs. Il s'appuie en particulier sur les objectifs à grand-angle pour obtenir ses compositions « plates » et symétriques de prédilection, de façon à accorder autant d'importance aux personnes qu'à l'espace alentour dans le cadre.

Le souci du détail par rapport aux relations entre les couleurs dans le cadre, héritage de sa carrière de peintre, et son approche en matière d'éclairage, sont d'autres aspects qui caractérisent le style de réalisation d'Ivan. Plutôt que d'éclairer le visage des acteurs dans ses productions, il préfère éclairer la pièce ou l'environnement de travail et laisser les acteurs évoluer dans l'espace.
Un homme jouant à la guitare est assis derrière une table située dans une pièce faiblement éclairée.

Une image du clip musical Marije. Photo prise avec une caméra Canon EOS C200 équipée d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM. © Ivan D'Antonio

Comme on peut s'y attendre de la part d'un réalisateur au parcours artistique aussi varié, Ivan a plusieurs casquettes pendant le processus de production. Il s'occupe de tout, de l'écriture à la bande-son finale, et planifie méticuleusement ses productions, afin de passer plus de temps sur le tournage et moins de temps devant un ordinateur. Malgré sa pré-production rigoureuse et sa détermination à tout gérer à l'appareil, plutôt qu'en post-production (sa devise étant « si la lumière doit être plus chaude ou plus froide, ajustez-la en tournage »), il a pris conscience de l'importance d'être prêt à improviser, l'incitant parfois à apporter des changements majeurs dans une histoire en cours de tournage.

Par-dessus tout, Ivan aime mettre en place un environnement de tournage positif et pour lui, voir des personnes continuer de sourire après huit heures de travail est « une source d'énergie intarissable ».
Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?
« J'ai débuté comme « homme-orchestre », même lorsque j'étais peintre et musicien (je jouais du tambour avec mon pied tout en jouant de la guitare et en chantant). Mais je n'étais pas vraiment épanoui. Je travaille désormais avec une petite équipe, qui comprend un directeur artistique, un éclairagiste et un assistant opérateur, et nous nous donnons mutuellement de la force pour gérer toutes les situations de tournage. »

Vous réalisez des clips musicaux, des courts métrages et des publicités. Lequel de ces domaines vous offre la plus grande liberté en tant que réalisateur ?
« Avec les clips musicaux et les courts métrages, je suis assez libre de suivre mon instinct, bien que les clips exigent évidemment certains compromis. Les compromis sont plus nombreux pour les publicités, mais si un projet s'éloigne trop de ma vision, j'informe simplement le client que je ne suis pas la bonne personne. »

En ce qui concerne le côté technique de la vidéo, quelle est l'évolution la plus importante pour votre travail ?
« J'aime filmer en 4K RAW, car je souhaite capturer chaque nuance de couleur présente dans les scènes et garantir la pérennité de mon travail. J'aime aussi beaucoup filmer en 60p, afin d'amplifier certaines émotions. »

Tout au long de votre carrière, vous vous êtes concentré sur les arts visuels. Comment trouvez-vous la partie écriture ?
« J'apprécie beaucoup cette phase. Il se passe quelque chose de magique lorsque vous écrivez, des idées apparaissent de façon étrange. Vous pouvez passer des heures à essayer d'écrire, puis, en une seule seconde, une histoire complète surgit dans votre esprit. »

Quel est le meilleur conseil qu'un autre cinéaste ou réalisateur vous ait donné ?
« Le grand cinéma ne consiste pas à trouver des lieux éloignés et à dépenser beaucoup d'argent. Vous pouvez raconter de grandes histoires avec ce qui vous entoure au quotidien ; il vous suffit de trouver le bon point de vue. Ce concept ne m'a été inculqué par personne en particulier, il résume simplement ce que j'ai compris en examinant le travail de réalisateurs émérites. »

Ce que je sais

Ivan D'Antonio

« Si vous êtes photographe et souhaitez vous lancer dans la réalisation de films, pensez au rythme. C'est le meilleur conseil que je puisse vous donner. La photographie et la peinture ne sont pas basées sur le temps : une personne peut aussi bien regarder une photo pendant deux secondes que pendant deux minutes, c'est un choix qui lui revient. Lorsque vous réalisez des films, vous pouvez jouer avec le temps, vous pouvez instaurer un rythme, afin de donner un impact différent à chaque séquence. Si vous laissez une superbe image trop ou pas assez longtemps à l'écran, elle peut perdre de sa force. C'est pour cette raison que l'important, selon moi, n'est pas tant de produire de superbes séquences que de comprendre leur relation dans le cadre de l'histoire. »


Facebook : @ivandantoniofilmmaker

Instagram : @ivandantonio

Twitter : @ivandantonio

Vimeo : ivandantonio

Site Web : www.ivandantonio.it

YouTube : stratopazzostrato

Équipement d'Ivan D'Antonio

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

L'équipement d'Ivan D'Antonio contenant ses appareils et ses objectifs Canon.

Appareils

Canon EOS C200

La nouvelle caméra EOS C200 est un modèle haute performance compact et polyvalent, idéal pour tous les réalisateurs, ou presque, qui transfèrent des images 50P 4K extrêmement nettes. « Je l'utilise lorsque j'ai besoin de fichiers RAW pour les gros projets, comme les clips musicaux, les publicités et les courts métrages, ou si je dois utiliser un cardan, grâce à sa légèreté et son autofocus tactile incroyable », précise Ivan.

Objectifs

Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM

Cette nouvelle version du zoom large classique offre une ouverture maximale constante de f/2,8, vous procurant la meilleure qualité d'image possible, même en basse lumière. Ivan déclare : « C'est l'objectif que j'utilise le plus. Il dispose d'une superbe qualité d'image sur toute la plage focale, sans aucune aberration chromatique, et il produit des images au rendu très cinématographique. »

Canon EF 50mm f/1.2L USM

Grâce à son incroyable ouverture maximale à f/1,2, l'objectif EF 50mm f/1.2L USM ultra-rapide offre des performances exceptionnelles en basse lumière. « Mon objectif gros plan de prédilection. Il produit un magnifique effet bokeh et la restitution des couleurs est splendide », affirme Ivan.

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera