Profil

Andrei Golovanov et Sergei Kivrin

Skiers prepare for the women's 15km individual biathlon in Pyeongchang, South Korea, taken by Canon Ambassador Andrei Golovanov on a Canon EOS-1D X Mark II.
Les skieurs de fond s'échauffent à Pyeongchang, en Corée du Sud. « Lorsqu'on photographie une course, il faut connaître la piste avant le coup d'envoi », explique l'ambassadeur Canon Andrei Golovanov. « Au lever et au coucher du soleil, j'ai tendance à modifier la température de couleur de l'image et à utiliser la compensation d'exposition de l'appareil photo pour régler la luminosité. » Prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par le Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM) à 1/1250 s, f/18 et ISO200. © Andrei Golovanov

Les photographes sportifs russes et ambassadeurs Canon Andrei Golovanov et Sergei Kivrin illustrent parfaitement le dicton « l'union fait la force ».

Depuis plus de 30 ans, leurs créations collaboratives ornent les pages de presque tous les quotidiens et magazines sportifs russes, ainsi que des publications internationales telles que Newsweek, Cosmopolitan, le Los Angeles Times et le New York Times.

Cependant, la photographie sportive n'était pas le premier centre d'intérêt de Sergei : le fils du célèbre photographe soviétique Vladislav Kivrin voulait devenir photojournaliste. « À la fin des années 80, des évènements dramatiques ont eu lieu dans notre pays, et le genre de la photographie sportive n'était pas intéressant dans ce contexte. Les gens se battaient pour leur vie, pas pour des médailles d'or », explique Sergei. Finalement, la frustration qu'il ressentait envers les autorités l'a conduit à essayer un nouveau genre. « J'ai commencé à photographier le monde du sport, car à l'époque de l'Union soviétique c'était le seul domaine où l'on pouvait montrer la vérité. Les autres types de photographie étaient essentiellement de la propagande. »

Canon Ambassadors Andrei Golovanov & Sergei Kivrin.


Lieu : Russie
Domaines de spécialisation : sports, reportages
Kit préféré :
Canon EOS-1D X Mark II
Canon EF 16-35mm f/2.8L III USM
Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM

En 1986, Sergei travaillait pour le périodique Soviet Union, un journal photo du même type que Picture Post (un journal de photographie britannique). Le travail d'Andrei Golovanov, un jeune photographe travaillant pour le journal Soviet Sport, a attiré l'attention de Sergei et il a suggéré que l'éditeur l'engage. « Depuis lors, nous avons toujours travaillé ensemble », explique-t-il. La dissolution de l'Union soviétique a mis fin à beaucoup de choses, y compris le magazine Soviet Union, mais elle n'a pas rompu l'alliance des deux photographes. Réduits au chômage, Andrei et Sergei ont décidé de créer leur propre agence informelle. Ils ont alors pris la décision de réduire de moitié les frais de tous leurs travaux, et de toujours utiliser leurs deux noms de famille sur les crédits photos.

Ce partenariat a porté ses fruits : au cours des trente dernières années, les deux photographes sportifs d'exception ont documenté de nombreux moments parmi les plus mémorables, dans des disciplines telles que la lutte, le volleyball, la natation, le hockey, le tennis et le tir, et restent présents dans tous les plus grands évènements sportifs du monde.

A female skater's head inches from the ice and her partner's boots in Pyeongchang, South Korea, taken by Sergei Kivrin on a Canon EOS-1D X Mark II.
Le couple de patineurs Vanessa James et Morgan Ciprès à Pyeongchang, Corée du Sud, en 2018. « Les patineurs sont le plus souvent photographiés en plein saut », nous explique Sergei. « Cependant, j'ai remarqué que dans l'une des figures, Vanessa se penchait très près de la glace, presque jusqu'à la toucher avec sa tête. » Prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 800mm f/5.6L IS USM à 1/1000 s, f/7.1 et ISO2500. © Sergei Kivrin

« Il me semble qu'une telle coopération n'a que des avantages », déclare Sergei. « Premièrement, nous avons toujours deux points de vue sur un évènement. Deuxièmement, si l'un d'entre nous manque quelque chose, l'autre est toujours là pour assurer la prise de vue. Troisièmement, nous ne sommes jamais obligés de refuser des projets, même si l'un d'entre nous est malade. Enfin, ce partenariat est particulièrement avantageux lors de grands évènements, où l'on peut capturer plus d'un sport en même temps. »

En plus d'apparaître dans de nombreuses publications, le duo collabore régulièrement avec des agences de presse, comme Associated Press et Reuters. Leurs images ont également remporté de nombreux prix de photographie sportive dans le monde entier.

Footballer Killian Mbappé is seen in clear contrast to the blurred defender and crowd behind him, taken by Canon Ambassador Andrei Golovanov on a Canon EOS-1D X Mark II.
Les photos d'Andrei et Sergei ont toujours pour objectif de mettre en avant l'aspect esthétique du sport. Le flou de mouvement met en valeur le joueur de l'équipe de France Kylian Mbappé lors d'un match de demi-finale entre la France et la Belgique au stade Krestovsky de Saint-Pétersbourg, en Russie en 2018. Photo prise avec le modèle Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 600mm f/4L IS II USM à 1/15 s, f/8 et ISO100. © Andrei Golovanov

Lorsqu'on leur demande ce qui rend leurs images uniques, Sergei explique qu'ils essaient de faire du reportage sportif une expérience esthétique. « Nous ne nous contentons pas de « capturer » un moment. Nous prêtons une attention particulière à la lumière, à l'arrière-plan, à l'émotion de l'athlète, à la beauté de sa forme et à la dynamique du sport. » Andrei ajoute : « nous avons une grande connaissance du sport et nous ne capturons que le beau et l'inattendu ».

Andrei et Sergei transmettent désormais leurs compétences à la prochaine génération, en utilisant leurs relations avec Canon et la Kontinental Hockey League (KHL) pour proposer des ateliers aux photographes sportifs de toute la Russie.

A skier flies overhead during a jump in Pyeongchang, South Korea, taken by Canon Ambassador Sergei Kivrin on a Canon EOS-1D X Mark II.
Un skieur prend son envol lors d'un saut à Pyeongchang, en Corée du Sud. « Pour cet événement, j'ai grimpé sur un trampoline et je me suis placé en-dessous de l'endroit où le skieur allait sauter », explique Sergei. « Comme l'épreuve se déroulait la nuit, les lampes à exposition longue rendaient l'image plus dynamique. Mais après le deuxième essai, il fallait que je photographie le vainqueur de l'épreuve. » Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM (désormais remplacé par l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS III USM) à 1/12 s, f/22 et ISO200. © Sergei Kivrin

Quel genre de routine doit avoir un photographe sportif avant la prise de vue ?

« Vous devez connaître l'heure de la compétition et vous rendre sur le site plus tôt. Consultez Internet pour connaître les dernières actualités sportives et, s'il s'agit d'un sport d'équipe, renseignez-vous sur les joueurs », nous dit Andrei. « Rendez-vous ensuite sur le site et réservez votre place. »

Comment savez-vous quelle place réserver ?

« Nous avons photographié de nombreux sports pendant longtemps, alors pour nous c'est instinctif, mais si nous arrivons sur place et que nous remarquons quelque chose d'inhabituel à propos du site (son éclairage, la couleur du sol, etc.), nous changeons de place », explique Andrei.

Quel type d'images fonctionne le mieux dans la photographie sportive ?

« Capturer les buts ou fixer des instants ne m'a jamais intéressé », déclare Sergei. « Ce qui m'attire, c'est le comportement humain dans les situations extrêmes, la géométrie du jeu, la beauté du corps. Par ailleurs, une photo de sport n'est intéressante que lorsque le ou la photographe parvient à faire transparaître sa propre attitude dans l'action qui se déroule. »

Le type de sport modifie-t-il votre manière de photographier ?

« J'aime photographier des situations où il y a de la lutte, de l'excitation, des émotions », déclare Sergei. « Photographier une équipe locale peut être tout aussi intéressant qu'un match de championnat national. Il en va de même lorsqu'on photographie une partie d'échecs. C'est un sport très calme, mais qui regorge d'émotions, et de personnages intéressants ! »

Quelle configuration utilisez-vous habituellement ?

« La plupart du temps, j'utilise le mode priorité vitesse, mais si l'éclairage est complexe ou s'il y a beaucoup de blanc et de noir dans le cadre, je passe en mode manuel. J'utilise des points de focalisation de type croisés plutôt que simples, sauf s'il neige ou s'il pleut », explique Andrei.

Facebook : Андрей Голованов
Facebook : Сергей Киврин
Instagram : @golovanov_kivrin1985
Site Web : golovanov-kivrin.ru/

Ce que je sais

Sergei Kivrin

« Si vous débutez, jetez un coup d'œil aux images que prennent les photographes sportifs célèbres et essayez de les reproduire. Une fois que vous savez faire cela, trouvez un style qui vous est propre, qui vous fait sortir du lot. »

Andrei Golovanov

« Vous devez bien comprendre le sport que vous souhaitez photographier. Vous devez connaître les règles, les détails les plus précis, et les joueurs vedettes des équipes. Faites autant de recherches que possible et regardez le sport à la télévision pour découvrir les meilleurs angles de prise de vue et comprendre le mouvement du sport. »

L'équipement d'Andrei et Sergei

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Canon Ambassadors Andrei Golovanov and Sergei Kivrin's kitbag.

Appareil photo

Objectifs

Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM

Le successeur de l'objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM privilégié par Sergei et Andrei. « Nous l'utilisons lorsque nous sommes loin de l'action, généralement dans des sports tels que le football, le ski alpin ou la natation », expliquent Andrei et Sergei.

Canon EF 70-200mm f/4L IS II USM

Compact, maniable et léger, le successeur du Canon EF 70-200mm f/4L IS USM offre des performances optiques exceptionnelles. « Cet objectif est idéal pour réaliser des prises de vue de sports comme le basketball, le volleyball ou le tennis, dans lesquels toutes les actions se déroulent très proche de nous », expliquent Andrei et Sergei.

Canon EF 24-70mm f/2.8L IS II USM

Cet objectif offre une qualité de l'image exceptionnelle et une ouverture rapide de f/2.8 sur toute sa plage focale. C'est l'accessoire idéal pour tout appareil photo EOS plein format. « Nous utilisons cet objectif pour capturer des prises de vue générales du stade, ou pour l'appareil radiocommandé que nous plaçons derrière les cages », nous disent les deux photographes.

Canon EF 16-35mm f/4L IS USM

Un objectif zoom ultra grand-angle compact et léger à ouverture fixe, idéal pour les professionnels et les amateurs passionnés. « Cet objectif est nécessaire lorsque nous sommes au cœur des évènements et que l'action se produit tout autour de nous », nous confient Sergei et Andrei.

Articles liés

Tout afficher

Canon Europe
Programme Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

En savoir plus

Canon Ambassador Jaime de Diego

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

S'inscrire

En savoir plus

Canon Professional Services