LIFECAKE, LA PLATEFORME CANON DE PHOTOS ET VIDEOS DE FAMILLE VIENT DE FRANCHIR LE CAP DES 2 MILLIONS D’UTILISATEURS !

Courbevoie, le 15 Novembre 2017 : Lifecake, le réseau social des parents qui souhaitent partager des photos de famille dans un cercle privée et sécurisé avec d’autres membres de leur famille vient de dépasser le nombre de 2 millions d’utilisateurs et de 120 millions de téléchargements, confirmant la tendance actuelle de recherche de sécurité dans le partage en ligne des souvenirs de famille et l’intérêt grandissant pour les échanges à caractère privé sur les réseaux sociaux.

Lifecake_1.jpg
Lifecake_2.jpg

Depuis sa création en 2012, Lifecake a séduit 2 millions d’utilisateurs parce que les parents refusent le “partage” public et lui préfèrent le principe d’un réseau social familial restreint, plus sûr et mieux contrôlé.

À L’ÈRE DU PARTAGE EN LIGNE, 2 MILLIONS D’UTILISATEURS DE LIFECAKE PARTAGENT DES CONTENUS UNIQUEMENT DANS LE CADRE D’ÉCHANGES EN FAMILLE
Une nouvelle “histoire d’enfant” est ajoutée sur Lifecake toutes les 30 secondes ! La plateforme Lifecake permet en effet aux parents de partager ces histoires avec des membres de leur famille et des amis proches mais en restant dans une sphère privée et sécurisée. Cela constitue une indication sur le fait que les parents sont de plus en plus prudents quant à la manière de poster des photos et des vidéos de leurs enfants sur internet. Certains évoquent des préoccupations de confidentialité, d’autres veulent tout simplement éviter que leur vie familiale soit diffusée sur des réseaux sociaux à très large audience.

Une étude de Nominet/ParentZone1, réalisée auprès de 2000 parents britanniques, révèle que les parents ne sont pas très au fait des problèmes qui touchent la vie privée et partage 1500 images de leurs enfants sur les réseaux sociaux avant le 5ème anniversaire.

"Les parents réalisent des centaines de photos et le souhait de conserver des souvenirs des bons moments de l’enfance est clairement exprimé" a expliqué Ed Botterill, co-fondateur de Lifecake. "Mais il y a des préoccupations grandissantes au sujet du contrôle des personnes qui peuvent voir les images postées sur les comptes de réseaux sociaux et sur le fait de savoir qui est propriétaire de ces images et contenus une fois qu’ils ont été téléchargés sur ces comptes. Sur ces points, Lifecake offre des moyens sécurisés et une protection durable. Le partage concerne uniquement la famille et les amis proches… et personne d’autre!"

UN MILLIARD DE PHOTOS = UN SIÈCLE D’ATTENTION
Le cap qui vient d’être franchit par Lifecake met en lumière l’évolution de la conscience des parents sur la notion de “comportement en ligne approprié”. La plateforme compte désormais deux millions d'utilisateurs, parents, grands-parents et autres membres de familles.

Autre éclairage symbolique : Lifecake a récemment dépassé un milliard de vues pour 120 millions de téléchargements, démontrant ainsi la popularité de la plateforme dans le domaine de la mise en connexion des familles et des amis.

“Si l’on considère que chaque visualisation a duré environ 3 secondes, alors 1 milliard de photos représentent un siècle de moments de bonheur familial” a jouté Ed Botterill. “2 millions de gens ont pris un peu de temps pour se connecter avec les personnes les plus importantes dans leur vie, où qu’elles soient dans le monde. Ce voyage dans le temps émotionnel aide les parents à revivre leurs souvenirs et à retrouver des moments qui, sans cela, auraient été perdus. Avec Lifecake, les gens peuvent suivre les histoires d’enfance de manière sereine et dans l’intimité de la vie privée.”

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet : www.lifecake.com



L’étude “Share with Care (partager en sécurité)” a été commandée lors de l’été 2016 par l’organisme à but non lucratif d’enregistrement de noms de domaines Nominet et réalisée par Parent Zone, une entreprise sociale qui se consacre à l’éducation et au conseil aux familles sur le thème de l’enfance et de l’Internet. https://www.nominet.uk/parents-oversharing-family-photos-online-lack-basic-privacy-know/