ÉCLAIRAGE

Le dilemme de l'automatisation

Pourquoi si peu de fournisseurs de services d'impression (PSP) sont-ils automatisés ?

automation

La révolution de l'impression

Les professionnels de l'impression savent pertinemment que le secteur connaît actuellement une révolution. D'un côté, nous avons constaté la diminution des volumes de tirages commerciaux au cours des dernières années, contrairement à l'augmentation des volumes numériques, notamment en couleur (avec un taux de croissance annuel composé de plus de 10 % pour la couleur1). Dans le même temps, dans le domaine des transactions où l'impression numérique joue un rôle majeur depuis des décennies, l'intégration en ligne s'est fluidifiée. Néanmoins, la diminution des volumes pourrait inciter les acteurs à chercher de nouvelles sources de revenus. Et bien évidemment, les deux environnements subissent simultanément la même pression pour réduire les délais d'exécution et les coûts. 

Mais ce n'est pas tout. De nouvelles tendances du secteur poussent les entreprises à offrir à leurs clients de nouvelles plateformes ou de nouveaux programmes de communication. Souvent sur plusieurs canaux, ils sont à la fois plus rapides et plus personnalisés, à l'image de l'impression programmatique. Si nous continuons à gérer l'impression comme nous le faisons depuis des décennies, nous ne serons non seulement pas en mesure de répondre aux exigences de nos services existants de manière rentable, mais nous n'aurons pas non plus l'occasion de tirer pleinement parti des nouvelles tendances. 

Il y a deux extrêmes dans la gestion des flux de production numériques : les méthodes manuelle et automatisée. Une mentalité de type atelier est caractéristique d'un flux de production manuel. Chaque tâche est réceptionnée manuellement, traitée étape par étape et enfin livrée. En revanche, dans un flux de production entièrement automatisé (« dans le noir »), la tâche est saisie dans le système (souvent directement par le client) et subit les différents processus sans aucune intervention manuelle. Il s'agit de deux extrêmes entre lesquels se situent presque tous les fournisseurs de services d'impression.

Pourquoi ne pas automatiser davantage ?

Il peut paraître évident que l'automatisation fasse gagner en efficacité. En effet, les délais d'exécution et les coûts sont réduits. Pourtant, selon InfoTrends, seulement 13 % des fournisseurs de services d'impression disposent de flux de production entièrement ou majoritairement automatisés2.


Comment l'expliquer ? La principale raison invoquée est la flexibilité. Mais doit-on vraiment renoncer à la flexibilité pour augmenter l'automatisation ? La réponse peut être nuancée. Les flux de production comportent de nombreuses étapes pouvant chacune être automatisée dans une certaine mesure en fonction des types de tâches à traiter.


Pour faire simple, découpons le processus en cinq étapes. Chacune dispose de possibilités d'automatisation. Déterminez quelles options sont les plus adaptées à votre flux de production.

Operator working with PRISMA workflow solutions

Gestion des commandes

Comment les commandes arrivent-elles ? Les processus peuvent-ils être rationalisés grâce à l'utilisation d'un portail Web en ligne ? Certains fournisseurs de services permettent non seulement aux clients d'envoyer des fichiers par voie électronique, mais aussi d'accéder à des sites Web interactifs qui leur permettent de créer et d'envoyer de nouveaux contenus à l'aide de modèles. Des systèmes de paiement automatisés sont aussi utilisés, notamment pour les transactions internationales avec différentes devises. Pour les opérations B2B, les transferts de fichiers sécurisés chiffrés et les commandes EDI peuvent également être pris en compte.

Vérification et préparation du contenu

Une fois les données en interne, comment sont-elles préparées pour la production ? S'il s'agit d'une commande standard basée sur des données existantes, le processus peut être très simple. Cependant, l'intégrité et la précision des nouvelles données doivent être vérifiées. Cela commence par des fonctions de prépresse standard, comme la vérification de la disponibilité de toutes les ressources (polices, images haute résolution, etc.), et peut inclure la vérification des données avant l'impression pour s'assurer que tous les enregistrements ont été correctement reçus et, dans le cas de documents négociables, que toutes les sommes financières sont équilibrées. Bon nombre de ces fonctions sont disponibles et éprouvées dans le secteur depuis des années. Leur exploitation peut permettre d'améliorer rapidement l'automatisation.

Capacité de production flexible

L'impression de documents nécessite le lancement de la production. Dans certains cas, il peut y avoir un grand nombre d'options, du toner au jet d'encre à l'offset, aussi bien en format feuille à feuille qu'en bobines. Une fois les documents imprimés, la finition se fait-elle en ligne, hors ligne ou hors site ? Il n'est pas nécessaire de prendre ces décisions manuellement à chaque fois. Des décisions automatisées peuvent être prises (à l'aide d'une intelligence artificielle basique) en fonction des volumes de tirages, des délais d'exécution, du papier, du format final et d'autres critères. Les tâches peuvent même être réparties entre différents périphériques afin d'optimiser leur utilisation et le délai d'exécution. Chaque étape qui ne nécessite plus d'intervention humaine permet de gagner du temps et de diminuer les risques d'erreur. Pensez à chaque intervention et demandez-vous si elle est vraiment nécessaire.

Distribution ponctuelle

Une fois les documents terminés et emballés, à quelle vitesse parviennent-ils jusqu'à la chaîne logistique ? Pensez à lier vos systèmes de flux de production aux systèmes logistiques et de transport pour fournir des mises à jour et un suivi en temps réel. Cela permet non seulement d'optimiser le trafic sortant, mais aussi d'offrir aux clients un suivi en temps réel. Plus cette liaison est efficace, plus vous pouvez réduire les délais d'exécution et proposer des services d'expédition haut de gamme. Les services additionnels, comme l'expédition haut de gamme, ne nécessitent pas beaucoup plus d'efforts de votre part, mais peuvent générer des revenus supplémentaires.

Rapports précis sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement

Une fois la commande terminée et livrée au client, le processus n'est pas achevé. Pour savoir si les choses s'améliorent ou non, vous devez évaluer les résultats. Réalisez-vous les bonnes analyses tout au long du processus pour savoir si vos efforts d'automatisation paient ? Aujourd'hui, les tableaux de bord peuvent être utilisés de bien des façons. En effet, ils permettent de présenter la montagne de données collectées de façon à les rendre compréhensibles et exploitables. Grâce à ces informations, vous pouvez ensuite prendre de meilleures décisions concernant les domaines à améliorer encore et ceux à développer.

Procédez étape par étape

L'automatisation complète peut ne pas convenir à vos activités. Cependant, en optimisant ce qui peut l'être, vous gagnerez en efficacité tout en réalisant des économies. Les ressources ainsi libérées vous permettront d'accepter de nouvelles tâches et de proposer de nouveaux services à vos clients. Au final, vous pourrez donc développer votre activité.

Prêt pour l'étape suivante de l'automatisation ?

Allez plus loin

1 InfoTrends Western Europe Print On Demand 2017-2022 Market Forecast (Prévisions d'InfoTrends relatives au marché de l'impression à la demande en Europe de l'Ouest de 2017 à 2022)
2 European Production Software Investment Outlook (Perspectives des investissements logiciels européens de production), InfoTrends 2018