BUSINESS BYTES

À quoi ressemble l'innovation dans les Technologies de I’information ?

  • Publié il y a 1 an
  • 3 min de lecture

L'innovation est un terme constamment employé par les entreprises pour faire le buzz. Les entreprises exigent toutes davantage d'innovation, mais d'après une étude d'Accenture, moins d'un chef d'entreprise sur cinq estime que les investissements stratégiques de son entreprise dans le domaine de l'innovation sont rentables.

Le besoin en innovation dans le secteur des Technologies de l’information ne s'est jamais autant fait sentir que maintenant. Pour la plupart, les chefs d'entreprise savent que l'innovation n'est possible que dans un cadre propice, qui permet à tout le monde de participer au processus d'innovation et de proposer des idées nouvelles. Dans le domaine des Technologies de l’information en particulier, on constate souvent un manque de cohérence lorsqu'il s'agit de transposer des concepts innovants aux activités quotidiennes.

Notons toutefois que l'innovation, dans les Technologies de l’information, revêt une multitude de formes. Elle peut être utilisée pour convertir les processus métier en fonctions informatiques automatisées, développer des applications qui ouvrent l'accès à de nouveaux marchés, ou déployer des bureaux virtuels afin de bénéficier de plus de flexibilité et de réduire les frais de matériel. Dans de nombreux cas, les Technologies de l’information sont en elles-mêmes une innovation.

Les Technologies de l’information s'appuient sur l'innovation au même titre que l'innovation s'appuie sur les Technologies de l’information. L'innovation n'est ni une activité, ni un service au sein d'une entreprise. C'est une tournure d'esprit, une attitude, qui doit être adoptée dans tous les secteurs de l'entreprise, à tous les niveaux et dans tous les projets. Les DSI sont chargés de favoriser une culture d'entreprise qui non seulement autorise l'innovation, mais la promeut et la récompense. Néanmoins, nombreux sont les DSI qui trouvent cette mission difficile à accomplir à cause de la façon dont leur service est perçu au sein de l'entreprise.

En effet, les Technologies de l’information peuvent être considérées soit comme un centre de coûts, soit comme un centre de profit. Les entreprises peuvent choisir d'exploiter les Technologies de l’information pour créer de la valeur ou d'en rester à une vision démodée des Technologies de l’information en les résumant à des équipements et des processus. De fait, pour réfléchir aux innovations rendues possibles par les Technologies de l’information, il faut que les différents services de l'entreprise collaborent entre eux et s'allient pour atteindre un objectif commun.

Quelle que soit la forme que prenne l'innovation, voici quatre bonnes pratiques utiles à n'importe quelle entreprise souhaitant mettre en place des améliorations progressives par le biais d'innovations en matière de Technologies de l’information :

1.     Renseignez-vous sur ce que font les entreprises plus flexibles que la vôtre. En général, les petites entreprises ont tendance à être plus flexibles et à adopter les nouvelles technologies plus rapidement. Utilisent-elles des outils ou applications de partage qui pourraient être utiles à vos équipes ? Prenez le temps d'examiner comment les autres exploitent les Technologies de l’information que vous envisagez d'utiliser, en vous intéressant plus particulièrement aux entreprises pionnières. Il peut être très utile de tirer les leçons des erreurs des autres, sans compter que vous gagnerez du temps et de l'argent !

2.     Ne confondez pas innovation et ingénierie. Dans les Technologies de l’information au sens classique du terme, le personnel doit avoir des connaissances approfondies et spécialisées. L'équipe du service des Technologies de l’information doit connaître les composants qui forme votre infrastructure, tous les détails de vos systèmes d'exploitation et de votre base de données, tout en comprenant les interactions entre les systèmes d'exploitation et la base de données. Le service marketing, quant à lui, doit tout savoir des données client ou métier stockées dans ces systèmes ou ces bases de données. En s'alliant, ces deux services découvriront comment utiliser les informations en faveur du développement de l'entreprise, chaque service apportant un nouvel éclairage qui permet à tout le monde de tendre vers un objectif global commun.

3.     N'ayez pas peur du désordre, mais n'oubliez pas non plus qu'il faut de la structure. Le désordre permet de laisser libre cours à la créativité. Il fait naître l'occasion d'introduire des changements. Il nous oblige à adopter une multitude de points de vue originaux et différents et à sortir des sentiers battus, ce qui nous permet d'envisager de nouvelles manières de faire et de créer quelque chose qui, peut-être, révolutionnera l'entreprise. Cela étant, il faut tout de même mettre en place une approche structurée afin que les projets puissent aboutir. Par exemple, en nommant une personne ou une unité comme responsable de la mise en œuvre du projet.

4.     Concentrez-vous sur les réalités. Les DSI doivent aborder la question de l'innovation en formulant des propositions spécifiques qui présentent un intérêt pour l'entreprise, et non pas en restant sur des considérations en matière de productivité et d'efficacité. Un service des Technologies de l’information innovant doit chercher de nouvelles applications aux technologies disponibles afin de créer une meilleure cohérence entre les initiatives dans le domaine des technologies et les objectifs commerciaux.

Les services des Technologies de l’information sont un excellent vecteur d'innovation au sein des entreprises. En effet, l'innovation est un phénomène intrinsèque aux Technologies de l’information. Or, les services des Technologies de l’information sont généralement en contact avec tous les secteurs de l'entreprise, c'est-à-dire avec tous les services et tout le personnel à tous les échelons, bien qu'ils mènent parfois leurs activités de manière trop isolée. Il est néanmoins certain que les services des Technologies de l’information peuvent et doivent faire le lien entre de nombreux éléments afin d'imaginer de nouvelles façons de générer de la valeur et d'innover, non pas pour en profiter eux-mêmes uniquement, mais pour que toute l'entreprise en bénéficie.