BUSINESS BYTES

POSTE À POURVOIR : un directeur financier comprenant Internet

  • Publié il y a 3 ans
  • 2 min de lecture

Une récente annonce d'emploi exigeait les compétences suivantes : la planification et la gestion financières, la gestion de la trésorerie, la comptabilité, ainsi que la stratégie et la vision des technologies de l'information. Quel était ce poste ?


Si vous avez répondu Directeur financier et technologique, ou DFT, bravo.


La dépendance croissante envers la technologie sur le lieu de travail produit un impact puissant sur les finances. L'ACCA (Association of Chartered Certified Accountants) du Royaume-Uni a d'ailleurs indiqué que ce type de poste allait devenir bien plus récurrent. Le DFT aurait pour responsabilité l'investissement technologique et la gestion financière. Cette tendance a le potentiel de se multiplier partout en Europe.


Il y a à peine une décennie, il était inimaginable que le DF traditionnel puisse être étroitement associé à la technologie du cloud, de la cyber-sécurité et de la prestation de services numériques. Pourtant, selon Gartner, 39 % des entreprises informatiques affirment consulter déjà directement leur DF. Ce transfert de responsabilité signifie que le DF doit être de plus en plus habile pour tirer parti de cette technologie et savoir identifier clairement son retour sur investissement.


Pour ce faire, les DF doivent se rapprocher des technologies innovantes qui ont le potentiel de développer leur entreprise. Ils ont besoin de comprendre les forces qui façonnent la manière dont nous vivons et travaillons : l'émergence des nouvelles technologies, l'Internet of Everything, la révolution numérique industrielle. En tant que DF, ils doivent également mesurer le retour sur investissement pour veiller à ce que les nouvelles solutions informatiques soient aussi évolutives que possible, au lieu de se concentrer exclusivement sur le résultat net et la réduction des coûts.


Les DF devront ainsi se montrer pleinement informés sur les questions de sécurité. Un programme de sécurité mal préparé pourrait entraîner la perte de précieuses informations commerciales ou de clientèle. La société se verrait alors infliger une amende pour avoir mis ces données en situation de risque. Ainsi, savoir où et comment les informations sont stockées retourne de plus en plus du rôle du DF. Pourtant, selon Gartner, seulement 18 % des professionnels de la finance voient la sécurité comme une priorité en matière de dépenses en 2014, même s'ils citent l'intelligence métier et la gestion des performances comme des priorités absolues.


La plupart des DF s'accordent à dire que leur rôle en tant que chef des finances purement opérationnel est terminé ; le poste change et les place au centre de décisions commerciales importantes. Elles comprennent l'investissement dans l'informatique et la sécurité des informations de l'entreprise. Le DF de l'avenir doit être capable d'utiliser les nouvelles technologies afin de prendre des décisions plus efficaces et mieux informées qui affectent directement les performances commerciales. Ces décisions peuvent comprendre l'introduction d'une stratégie mobile qui aide les commerciaux à mieux communiquer et permet donc une amélioration des ventes incrémentale, ou la mise en œuvre de changements radicaux qui modifient la communication de l'entreprise dans les services, les bureaux, les pays ou les continents. Les directeurs financiers doivent posséder une compréhension fondamentale de la technologie et de ses capacités à mener un changement et à répondre aux besoins abstraits de leur entreprise.