BUSINESS BYTES

Des données aux connaissances

  • Publié il y a 2 ans
  • 3 min de lecture

À l'état brut, les données ne sont quasiment d'aucune utilité pour une entreprise. Une vérité qui n'empêche pas toutefois les organisations de collecter toujours plus d'informations. Et la raison est simple : une société capable d'exploiter des données brutes à bon escient a plus de chance de réussir que ses concurrents.

De nos jours, les organisations ont pour objectif de transformer les données brutes non structurées, les « mégadonnées », en données exploitables, pour en faire alors des sources d'information. Ce processus en trois étapes est à considérer comme un cheminement : les données sont collectées et analysées pour être ensuite appliquées à une stratégie commerciale.

Et pourtant, les faits prouvent que de nombreuses organisations considèrent ce processus comme des plus complexes. La société internationale de consulting Capgemini indique que, malgré le fait que plus de la moitié (59 %) des cadres supérieurs reconnaissent l'importance grandissante de la valeur marchande des données, près de deux tiers (65 %) d'entre eux admettent que leur société pourrait perdre en compétitivité si elle n'adoptait pas de nouveaux outils analytiques.

Des recherches menées au niveau international montrent que de nombreuses organisations se perdent en route. Aussi efficaces soient-elles dans la collecte de données brutes, certaines sociétés ont du mal à analyser les informations et les exploiter utilement. Un manque de connaissances qui pousse de nombreux cadres finissent par accepter à contrecœur le fait que d'autres organisations puissent prendre de l'avance.

Les recherchent menées par Capgemini indique également que 64 % des cadres estiment que les mégadonnées sont en train de transformer le paysage commercial traditionnel et ses frontières, ouvrant ainsi l'industrie à de nouveaux prestataires. Plus d'un quart (27 %) des dirigeants commerciaux voient l'émergence de nouveaux acteurs provenant d'autres industries et 53 % d'entre eux s'attendent à être concurrencés par des start-ups ayant su exploiter les données en leur faveur.

La start-up Uber en est un exemple illustre. La société s'appuie sur l'analyse de la régression des processus statistiques en vue de déterminer la démographie sociale d'un quartier, et se sert de telles informations pour évaluer la fluctuation de la demande en matière de services et sa répercussion sur les prix et la satisfaction client. Les connaissances acquises par la société lui ont permis de concurrencer, de façon écrasante dans de nombreux cas, les spécialistes traditionnels en matière de transports.

Les organisations se trouvant face à de nouveaux concurrents devront recourir au renseignement commercial et adapter leur stratégie à long terme. Un géant des ressources utilitaires traditionnelles se trouvait face à un nouveau défi : Nest, le thermostat intelligent de Google. British Gas a pris de front la technologie et a exploité les connaissances glanées grâce au renseignement commercial pour développer et affiner toujours plus Hive, son propre système de chauffage domestique.

L'accès aux outils analytiques peut également transformer un secteur tout entier. Tel fut le cas de la transformation rapide par l'informatique du secteur des services financiers. Les connaissances en temps réel ont permis aux sociétés d'avant-garde d'accélérer les négociations électroniques. La qualité des connaissances est telle que, d'après le spécialiste financier State Street, 64 % des sociétés de mégadonnées se disent très confiantes quant à leur capacité à créer des stratégies commerciales des plus efficaces, contre 53 % seulement des sociétés en retard en matière de données.

Ce message est donc que, quelles que soient les entreprises et les secteurs, la nécessité de transformer les informations en connaissances ne cesse de gagner du terrain. Un rôle déterminant qui ne fera que s'intensifier. À long terme, l'analyse des données brutes aidera votre société à faire face à la concurrence et pourrait même être essentielle pour en garantir la survie.


[Références]

http://www.prnewswire.com/news-releases/new-global-study-by-capgemini-and-emc-shows-big-data-driving-market-disruption-leaving-many-organizations-fearing-irrelevance-300047775.html

http://www.datanami.com/2015/03/17/how-startups-are-using-big-data-tech-to-disrupt-markets/

http://www.zdnet.com/article/if-you-dont-fail-you-arent-innovating-how-to-keep-tech-staff-engaged-and-customers-happy/

http://www.statestreet.com/content/dam/statestreet/documents/Articles/DataFullReport.pdf