BUSINESS BYTES

Petits volumes de données, grand impact sur votre entreprise

  • Publié il y a 2 ans
  • 3 min de lecture

D'après les recherches du cabinet IDC, la taille de notre univers numérique double tous les deux ans ; elle aura donc été multipliée par dix entre 2013 et 2020, passant de 4,4 billions de gigaoctets à 44 billions de gigaoctets.

Pour vous donner un ordre d'idée, la quantité d'informations actuellement détenue sous forme numérique remplirait une pile de tablettes iPad Air qui s'élèverait jusqu'aux deux tiers de la distance Terre-Lune. D'ici 2020, nous détiendrons l'équivalent de 6,6 piles de même hauteur.

Par conséquent, les forts volumes de données vont continuer d'augmenter, au fur et à mesure que le phénomène des objets connectés et de la technologie portable fait croître le nombre de capteurs de données reliés au réseau. À l'heure où tous se lancent à corps perdu dans l'analyse de ces volumes de données colossaux et non structurés, rappelons-nous qu'il n'est pas toujours mieux d'avoir plus.

Cette affirmation peut sembler presque contradictoire, mais ce sont en fait les petits volumes de données qui nous aident à comprendre les difficultés rencontrées par les entreprises, c'est-à-dire les informations utilisées pour analyser une situation et qui sont obtenues par le biais d'une analyse approfondie des forts volumes de données. L'attention aux détails a un impact positif sur les performances, car ce sont ces informations spécifiques qui déclenchent des réponses adaptées au contexte actuel.

Pour réussir, les responsables du digital doivent aider les employés à s'approprier les tendances susceptibles d'accroître la compétitivité de l'entreprise et la qualité du service clients. Dans l'idéal, ils devraient intervenir dans quatre domaines principaux : la demande d'informations, leur analyse, leur présentation et l'affinement des stratégies.

Commencez par admettre une chose : il est impossible de mesurer ce que l'on n'est pas capable de comprendre. Cessez donc de vous soucier des gros volumes de données. Les responsables du digital devraient passer le plus de temps possible avec les commerciaux pour permettre à leur équipe de saisir toutes les subtilités des objectifs généraux de l'entreprise.

Une fois les préoccupations de l'entreprise bien comprises, il faut procéder à un travail d'analyse. Réfléchissez à la manière dont l'entreprise recueille les données et dont les outils d'analyse peuvent extraire des informations essentielles à partir de systèmes cloisonnés et de bases de données. Travaillez avec les principaux acteurs à la création d'un modèle d'analyse du contexte concurrentiel ; puis alignez les projets du service IT avec les objectifs à long terme de l'entreprise dans sa globalité.

Ensuite, mettez au point une présentation, par exemple sous la forme d'un tableau de bord, qui permette aux dirigeants de l'entreprise d'utiliser ces informations. Offrez des informations détaillées dans une douzaine de domaines correspondant aux facteurs qui influent sur le fonctionnement actuel et futur de l'entreprise, tels que le volume global des ventes, les commandes à venir et la satisfaction client.

En somme, les petits volumes de données permettent d'éliminer la part de conjecture des processus commerciaux. Plutôt que de s'appuyer sur des campagnes trop générales, les professionnels du marketing devraient déterminer, en collaboration avec les responsables IT, le meilleur moyen d'extraire des données à partir de multiples sources au sein de l'entreprise. Grâce à l'analyse des tendances les plus subtiles et d'informations très détaillées, l'entreprise est en mesure de repérer les clients qui ont le plus d'impact sur leur activité et d'identifier les produits que ces clients sont susceptibles d'acheter.

Les petits volumes de données permettent également d'optimiser les processus internes et de faciliter le partage en incitant les employés à collaborer et à mettre leurs savoirs en commun, où qu'ils se trouvent dans l'entreprise. En tirant parti de l'expérience de ses employés à un niveau interdisciplinaire, l'entreprise peut s'atteler à résoudre ses principales difficultés, telles qu'un manque latent de compétences ou des dysfonctionnements apparus de longue date au sein du service clients.

Une fois que l'équipe IT a fini de mettre au point sa stratégie initiale en matière de gestion des petits volumes de données, il est important de créer un mécanisme de retour d'information. Cela vous permet de travailler avec les commerciaux de votre entreprise afin d'établir comment les objectifs évoluent dans le temps et de trouver des techniques pour affiner votre stratégie en conséquence.

La quantité de données stockée par les entreprises croît à une vitesse telle que tous les projets sont en quelque sorte des chantiers permanents. Toutefois, en mettant au point une stratégie de gestion des petits volumes de données, les responsables du digital peuvent aider leur entreprise à garder une longueur d'avance sur la concurrence.