BUSINESS BYTES

Impression 3D : quelle influence sur l'expérience client de demain ?

  • Publié il y a 2 ans
  • 3 min de lecture

L'impression 3D a tout le potentiel pour révolutionner l'expérience client dans le cadre de la vente au détail. Le processus de fabrication est plus flexible qu'avec l'impression traditionnelle et les possibilités de personnalisation sont quasiment infinies, le tout à des prix de plus en plus compétitifs. La technique d'impression 3D ne date toutefois pas d'hier, puisqu'elle a fait son apparition au début des années 1980. Elle a été citée pour la première fois dans le rapport annuel « Hype Cycle » du cabinet Gartner dans la catégorie des technologies émergentes en 2007.

Ce qui avait débuté en tant que « technologie source d'innovation » dans l'analyse de Gartner est rapidement devenu un marché florissant, puisque Gartner prévoit une croissance de 98 % des ventes d'imprimantes 3D en 2015, tandis que le volume des ventes devrait doubler en 2016.

Il est difficile de prédire quel sera, à l'avenir, l'impact de l'impression 3D sous ses formes diverses sur la vente au détail et l'expérience client. Toutefois, les tendances qui se dessinent à présent semblent indiquer que le marché est d'ores et déjà en train de subir de profondes évolutions : les clients ont davantage de pouvoir et la technologie s'adapte pour répondre à leurs exigences.

Tout d'abord, le délai de commercialisation des produits est de plus en plus court. Cela est dû, en partie, au fait que l'impression 3D permet de raccourcir les phases de conception et de prototypage des produits. Au fur et à mesure que cette tendance s'accentue, le temps passé à paramétrer les machines dans les usines, l'achat de l'outillage nécessaire à la production de nouveaux produits et tout ce qui entrave le travail de création va peu à peu disparaître.

Deuxièmement, la conception ouverte est un phénomène qui va perdurer. Les communautés d'utilisateurs sont de plus en plus impliquées dans la conception des produits. Or, l'impression 3D sera bientôt à la portée de tous les utilisateurs dotés des compétences et outils nécessaires. Par conséquent, le sur-mesure va devenir la norme, au point que les consommateurs considéreront cela comme faisant partie intégrante du processus de production en général.

Toutefois, la personnalisation n'est pas le seul avantage que les clients peuvent tirer de l'impression 3D. Le cycle d'achat, déjà optimisé de manière à pouvoir offrir des produits fabriqués en série dans des délais aussi brefs que possible, pourrait devenir encore plus court, grâce à l'impression 3D. Alors qu'auparavant, lorsqu'on passait commande d'un article épuisé, il fallait parfois attendre jusqu'à un mois, nous serons à l'avenir capables d'imprimer n'importe quel article immédiatement, à la demande. De même, l'adoption de l'impression 3D à domicile permettra aux consommateurs d'acheter un modèle de produit en ligne, avant de l'imprimer chez eux, sans même avoir à passer de commande.

Aujourd'hui déjà, certains grands noms de la distribution mettent l'impression 3D au banc d'essai. Parmi eux, Amazon, qui a lancé l'an dernier aux États-Unis une boutique d'impression 3D proposant bijoux, jouets et cadeaux. Ce n'est toutefois qu'un début. À mesure que l'impression 3D continuera d'évoluer, les consommateurs y auront de plus en plus facilement accès et son coût va baisser, tandis que s'élargira l'éventail des produits personnalisés et fabriqués à la demande. Les entreprises, quant à elles, devraient faire un bond énorme en rapidité, précision et personnalisation.