BUSINESS BYTES

Les personnes dépendantes au numérique révolutionnent les standards du lieu de travail

  • Publié il y a 2 ans
  • 2 min de lecture

Les immigrants numériques ont été les premiers. Puis vinrent les natifs numériques.  Grâce à la croissance exponentielle de la technologie numérique, nous avons assisté à l'émergence d'une génération aux attentes plus importantes que jamais, exigeant une expérience cohérente sur les nombreux appareils différents possédés. L'ère actuelle est celle des personnes dépendantes du numérique.


Les entreprises intelligentes capitalisent sur ce nouveau type de travailleurs, qui vit et respire pour la technologie. Leur compréhension inhérente des outils et techniques numériques est considérée comme un atout plutôt qu'un obstacle. Elle conduit même à un changement fondamental dans la manière dont les décisions informatiques sont prises.


Traditionnellement, la prise de décisions informatiques était sous la responsabilité des directeurs des systèmes d'information et des directeurs des technologies de l'information. Les responsables informatiques communiquaient les nouvelles au reste de l'entreprise. Toutefois, le changement commence désormais à être entraîné par les employés.

Les employés de bureau deviennent beaucoup plus proactifs et exigeants lorsqu'il s'agit de leur technologie sur le lieu de travail. En effet, ils l'utilisent chaque jour et ont besoin des bons outils pour gérer l'augmentation de la quantité d'informations qu'ils sont censés traiter.


Toutefois, un taux alarmant de 25 % des entreprises ont admis que leurs employés utilisaient le cloud computing et des outils de partage des informations de façon officieuse, pour faire face à ce défi. Le problème ? Les sociétés ne fournissent pas nécessairement aux employés les solutions adaptées, ce qui signifie que ces derniers les recherchent indépendamment.


Il s'agit d'une tendance dangereuse pour les responsables informatiques qui ont besoin de contrôler la technologie, l'infrastructure et l'information d'une entreprise, car il est difficile de surveiller l'utilisation par les employés et de veiller à ce que la technologie ne mette pas en danger les données ou la sécurité de l'entreprise. Pour gérer cette situation, les décideurs informatiques peuvent créer des systèmes qui clarifient les responsabilités des deux parties. Ils peuvent tout simplement éduquer les travailleurs et créer un guide sur les risques liés au partage et à l'accès aux informations à distance. Ils peuvent également créer une politique de BYOD.


Les employeurs peuvent aussi traiter la question de la technologie non approuvée au début du cycle d'achat. Au lieu de rejeter les demandes des salariés, les directeurs des technologies de l'information doivent leur parler ouvertement pour comprendre leurs besoins et trouver la technologie adaptée. Les conséquences de l'échec de ce dialogue peuvent impacter le résultat net si les frustrations atteignent un point critique.


Les employeurs et les décideurs doivent apprendre à s'adapter à ce changement. Les entreprises qui donnent la priorité aux stratégies informatiques formelles pour canaliser les initiatives de leurs travailleurs, tout en conservant la sécurité de leurs données, gagneront un avantage concurrentiel. Le résultat offrira une base d'utilisateurs plus engagés et une main-d'œuvre plus habile et productive.