Canon affiche une attitude ferme envers l'importation illicite de ses matériels et la contrefaçon à sa marque.

Courbevoie, le 10 février 2006 : Canon Europe adopte une attitude ferme envers l'importation vers l’Espace Economique Européenne de biens initialement destinés aux marchés américains ou asiatiques.

Canon renforce ses actions juridiques pour combattre l'importation parallèle de ses produits vers l'Europe.

Les récents afflux d'importations parallèles illicites ont conduit Canon à prendre des dispositions à l'encontre des sociétés à l'origine de ces activités afin de garantir d'une part les droits des consommateurs qui ignorent parfois les risques qu'ils encourent en acquérant ces produits et d'autre part de protéger la marque Canon.

Les biens importés depuis des pays tels que les Etats-Unis ou la Chine et revendus au sein de l’Espace Economique Européen peuvent léser les consommateurs qui ne bénéficient plus alors du support après-vente et de garantie appropriés. Beaucoup de produits issus d’importation parallèle illicite se sont révélés avoir des problèmes de compatibilité : les produits sont vendus sans les logiciels adaptés et sans les câbles de connexion appropriés. De plus, ils sont accompagnés de modes d'emploi inutilisables puisque rédigés dans des langues étrangères.

Canon a récemment intenté une action en justice contre la société hollandaise Crown International BV qui commercialisait à travers l'union Européenne des appareils photo importés illégalement. Ces ventes constituaient une infraction aux droits de propriété intellectuelle de Canon. Crown International BV a été condamnée par la Cour Hollandaise à supprimer du marché tous les biens détenus illégalement en stock, à fournir l'ensemble des détails administratifs en rapport avec cette activité, et ce sous peine de payer de sévères pénalités financières. Canon a également poursuivi le distributeur Internet Priskrig AB, basé en Suède, à la suite d'importations illégales de produits destinés aux marchés américains et asiatiques et revendus sur le territoire européen, ayant entraîné une contrefaçon de marque.

Les décisions de justice dans les Pays-Bas et en Suède ont été accueillies très positivement par Canon qui a également poursuivi des importateurs illégaux en Espagne, au Portugal, en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Autriche.


Ken-ichi Nagasawa, Responsable de la Propriété Industrielle de Canon Europe, explique : "Canon est une des marques les plus reconnues et appréciées dans le monde, avec une forte réputation qui repose sur la qualité de ses produits et de son service consommateurs. Nous faisons preuve d'une grande vigilance envers la contrefaçon de marque à travers l’Espace Economique Européen et nous nous attachons particulièrement à obtenir réparations auprès des sociétés qui effectuent des importations parallèles, ce dans l'objectif de protéger notre marque des infractions mais aussi nos consommateurs contre toute mauvaise surprise". "La hausse récente de l'Euro a engendré une généralisation des importations parallèles dans les pays européens, mais ces biens destinés à d'autres marchés que ceux de l’Espace Economique Européen représentent une fausse économie car ils risquent de s'avérer inutilisables et sont fournis sans la garantie Canon. Canon invite donc ses consommateurs à acheter leurs appareils photo et leurs
équipemenent auprès d'entités de distribution réputées" ajoute-t-il.

Canon envisage également d'étudier de très près la situation de l'importation parallèle au sein des pays émergeants d'Europe ainsi que ceux en cours d'adhésion à l'Union Européenne avec la volonté d'éradiquer ces importations illégales pour l'ensemble de ses produits tout en protégeant les droits du consommateur européen.

 

spacer
					image
Communiqués de presse
Institutionnels
Produits professionnels
Produits grand public
Communiqués de presse archivés
Canon Inc. (en anglais)